DIVERTISSEMENT

Kaïn: bientôt la France et un nouvel album en chantier (VIDÉOS)

05/04/2013 02:26 EDT | Actualisé 05/04/2013 02:29 EDT
Marc Young

Le groupe Kaïn a un agenda rempli pour les prochains mois. Les membres du quintette drummondvillois s’apprêtent à prendre l’avion pour aller tâter, pour la première fois, le terrain du marché français. Ils offriront notamment des prestations au Zèbre, à Paris, et au Base Bar, à Lausanne, en Suisse, les 17 et 20 avril prochains. De plus, les musiciens achèveront leur tournée Le vrai monde sur les scènes de différents festivals au cours de l’été. Ils planchent actuellement sur l’écriture de leur cinquième album qu’ils enregistreront, «dans un monde idéal», à l’automne.

«C’est une année marquante, pour nous», relève Steve Veilleux, chanteur de la formation. «On est très heureux de la direction de nos nouvelles chansons. On n’est jamais assez conscients de la chance qu’on a de pouvoir compter sur notre noyau de collaborateurs.»

Ainsi, après une décennie d’activités communes, les quatre amis ne songent aucunement à emprunter des routes différentes ni à mettre fin à l’aventure Kaïn.

«La santé du groupe est bien meilleure qu’à ses débuts», insiste Steve. «On ne parle pas du tout de se séparer. Au contraire, on pense plus à un remariage à Las Vegas! (rires) Si ma blonde m’entendait… (rires)»

«Mais ce n’est pas un cliché, ce ne sont pas des paroles en l’air», a poursuivi l’artiste sur une note plus sérieuse. «Le titre de notre dernier spectacle, Le vrai monde, avait peut-être quelque chose de prémonitoire. C’est la tournée au cours de laquelle on s’est le plus amusés. On s’est produits dans de petites et de grosses salles, on a fêté nos 10 ans aux FrancoFolies devant des milliers de personnes… Plus que jamais, ça a tissé des liens entre nous quatre. Aujourd’hui, nos enfants grandissent ensemble. Il y a une grande histoire familiale à travers le groupe.»

«Le jour où, cinq minutes avant un show, on ne sera plus quatre gamins, on va ouvrir un dépanneur! (rires)»

En ce qui a trait au disque à paraître, aucun titre n’a encore été arrêté. Le travail de production va toutefois bon train, et les troupes semblent particulièrement inspirées par les temps qui courent.

«On a déjà une vingtaine de maquettes», précise Steve Veilleux. «On veut que chaque album soit le meilleur. Alors, plus il y a d’eau au moulin, plus c’est bon. En France, d’autres éléments vont sûrement nourrir notre processus de création. Tout risque de changer encore plusieurs fois!»

Kain a en outre apposé sa griffe à la compilation Chapeau Willie!, un opus-hommage au regretté Willie Lamothe. Le groupe y revisite la pièce Dans mon beau pays – Le ranch à Willie.

Pour connaître les dates de spectacles de Kaïn, consultez le kain.ca/spectacles.