NOUVELLES
05/04/2013 11:56 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

États-Unis: un juge ordonne l'accès à la pilule du lendemain pour toutes les femmes

Shutterstock
judge's gavel and very old...

NEW YORK, États-Unis - La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis devra dorénavant permettre l'accès de la pilule du lendemain à toutes les femmes du pays, sans regard de leur âge et dans un délai de trente jours, a tranché vendredi un juge de district de la Cour fédérale.

Les décisions de l'agence américaine de santé dans le dossier ont été jusqu'à maintenant «arbitraires, capricieuses et déraisonnables», a écrit le juge Edward Korman, dans son verdict daté du 4 avril.

Le juge de Brooklyn avait déjà, par le passé, fait connaître son mécontentement quant à la manière dont la FDA abordait le dossier. Dans son jugement, le juge Korman a déclaré que les plaignantes ne devraient pas être pénalisées, et que l'écart de conduite de la FDA ne devrait pas être «récompensé» avec des «délais et des obstacles».

La FDA s'apprêtait à permettre l'accès au médicament à toutes les femmes du pays, mais la secrétaire à la Santé et aux Services sociaux Kathleen Sebelius était intervenue, en 2011, pour empêcher l'application du nouveau réglement.

La pilule du lendemain est actuellement disponible sans ordonnance dans les pharmacies américaines pour les jeunes filles de 17 ans et plus qui peuvent prouver leur âge. Les adolescentes de moins de 17 ans doivent obtenir au prélable une prescription d'un médecin.

Mais avec le jugement d'Edward Korman, elles ne seront plus obligées de fournir une telle prescription.

Le département américain de la Justice n'a pas immédiatement fait savoir si l'administration Obama comptait faire appel de ce jugement.