NOUVELLES

Egypte: jets de pierres contre la résidence du représentant iranien

05/04/2013 12:59 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Des manifestants islamistes ont lancé des pierres vendredi contre la maison du représentant iranien au Caire et ont été bloqués par la police alors qu'ils tentaient d'en escalader les murs, a-t-on appris auprès d'un responsable de la police.

Les manifestants, qui dénonçaient un dégel des relations entre l'Egypte et l'Iran, ont aussi tenté de hisser sur la maison le drapeau de la révolte syrienne contre le président Bachar al-Assad, un allié de Téhéran.

Certains ont brandi des pancartes réclamant l'expulsion du représentant iranien et dénonçant "la propagation du chiisme", confession de l'écrasante majorité des Iraniens que les islamistes sunnites considèrent comme hérétiques.

L'Egypte et l'Iran, dont les relations sont rompues depuis la révolution islamique de 1979 à Téhéran, ont manifesté une volonté de rapprochement depuis que les islamistes sont arrivés au pouvoir au Caire après la chute de Hosni Moubarak, fidèle allié des Etats-Unis et farouche adversaire de la République islamique.

En mars, l'Egypte et l'Iran ont signé des accords pour promouvoir le tourisme entre les deux pays.

Mahmoud Ahmadinejad, premier chef d'Etat iranien à se rendre en Egypte depuis 30 ans, a été reçu avec les honneurs en février par Mohamed Morsi, qui s'était lui-même rendu à Téhéran à l'occasion du sommet des non-alignés en août 2012, devenant le premier président égyptien à visiter l'Iran depuis 1979.

ht/se/fc/tp

PLUS:afp