NOUVELLES
05/04/2013 11:15 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Chiffres de l'emploi décevants: la faute à l'austérité (Maison Blanche)

La Maison Blanche a imputé vendredi la faute des chiffres mensuels de l'emploi décevants à l'austérité budgétaire entrée en vigueur début mars faute d'accord au Congrès, et a exhorté les élus à s'entendre pour éviter de continuer à se tirer "une balle dans le pied".

Le taux de chômage américain a reculé de 0,1 point par rapport à février, pour s'établir à 7,6% en mars, mais le solde net des créations d'emplois du pays a été divisé par trois en mars par rapport à février, à 88.000 nouveaux postes, un chiffre médiocre et bien en deçà des estimations médianes des analystes.

Le chef du cercle des conseillers économiques du président Barack Obama, Alan Krueger, a noté que ces chiffres "sont les premiers (...) depuis le début de l'austérité".

"La reprise s'accélérait avant l'entrée en vigueur de l'austérité, mais ces coupes arbitraires et superflues (...) représenteront des vents contraires" pour l'économie, a ajouté M. Krueger dans un communiqué.

"Ce n'est pas le moment pour Washington de se tirer encore une balle dans le pied", a plaidé le conseiller de M. Obama. "L'administration continue à exhorter le Congrès à remplacer l'austérité par des réductions du déficit équilibrées, tout en oeuvrant à des mesures qui remettront davantage d'Américains au travail", a-t-il ajouté.

tq/sam

PLUS:afp