NOUVELLES
04/04/2013 09:15 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Une compagnie minière canadienne menace de porter plainte contre le Costa Rica

Dans une lettre adressée à la ministre du Commerce extérieur du Costa Rica, la société minière canadienne Infinito Gold menace de porter plainte contre l'État pour l'annulation d'un projet minier dans le nord du pays.

Infinito Gold prévient que si un accord à l'amiable n'a pas été conclu en date du 4 octobre, la compagnie pourrait avoir recours au centre d'arbitrage de la Banque mondiale (CIADI).

Selon la maison-mère, Infinito Gold n'aurait pas été traitée de façon « juste et équitable » par l'État du Costa Rica, ce qui contreviendrait aux traités d'investissements et au droit international.

En 2008, la compagnie canadienne avait mis la main sur une concession dans le secteur de Crucitas, où elle comptait exploiter un gisement d'or. La dernière forêt sèche du pays se trouve dans la zone de 261 hectares visée et aurait dû être abattue pour que le projet puisse voir le jour.

Mettant de l'avant des irrégularités dans l'octroi des autorisations d'exploitation ainsi que l'impact sur l'environnement, une mobilisation s'est mise en place pour empêcher le projet. Une décision judiciaire a imposé l'annulation de la concession en 2010.

Infinito Gold aurait réalisé des investissements de 92 millions de dollars dans le secteur de Crucitas et estime que l'annulation du projet a entraîné un manque à gagner d'un milliard de dollars dans ses coffres.

PLUS:rc