NOUVELLES
04/04/2013 11:43 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Soins à domicile : les provinces parlent, mais n'agissent pas

Si l'ensemble des provinces canadiennes reconnaît l'importance d'accroître le financement pour les soins à domicile, aucune d'entre elles n'est encore passée à l'acte.

C'est ce que révèle un récent rapport publié par l'Association canadienne des soins et services à domicile.

L'organisation a ainsi calculé, en s'appuyant sur les budgets de santé des dix provinces et trois territoires du pays, la moyenne du montant dépensé par habitant. Sur les 3957 $ dépensés par les gouvernements provinciaux en 2010, une maigre proportion de 4 %, soit 159 $, a été allouée aux soins à domicile.

Les résultats de l'étude publiée jeudi ne diffèrent pas de ceux dévoilés au cours des cinq dernières années, a indiqué la directrice administrative de l'Association, Nadine Henningsen. Elle a souligné que certaines provinces avaient même réduit la somme attribuée à ce type de soins.

De façon générale, a expliqué Mme Henningsen, les enveloppes réservées aux soins à domicile ne répondent pas aux attentes dans ce domaine.

Les soins à domicile sont en pleine croissance, alors que la population canadienne se fait de plus en plus vieillissante. Quelque 1,4 million de personnes ont eu accès à des soins de santé à domicile en 2011, soit un bond de 55 % par rapport à 2008.

L'Association se félicite de l'adoption, dans les dix provinces canadiennes, d'une stratégie de soins à domicile, dont la politique « Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté », dévoilée en 2012 par le gouvernement du Québec.

Mais aucun gouvernement n'a encore concrétisé ses plans en la matière, a déploré Mme Henningsen.

PLUS:rc