NOUVELLES
04/04/2013 10:32 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Le Hamas arrête un salafiste à la suite de tirs de roquettes contre Israël

Le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza a arrêté un militant salafiste à la suite de tirs de roquettes vers Israël en début de semaine, ont indiqué jeudi des sources proches des milieux salafistes locaux, tenants d'un islamisme radical.

"L'appareil de sécurité interne (du Hamas) a interpellé deux moujahidine ces deux derniers jours. L'un a été relâché au bout de quelques heures. Le second est toujours détenu", a déclaré à l'AFP cette source sous couvert de l'anonymat.

Il s'agit "d'une campagne visant à pourchasser des salafistes après les tirs de roquettes contre Israël", a-t-elle accusé.

Le ministère de l'Intérieur du Hamas a démenti les interpellations.

Les services de sécurité du Hamas "font partie de la résistance et n'arrêtent personne qui résiste à l'occupant (israélien). Au contraire, nous encourageons la résistance", a assuré le porte-parole du ministère, Islam Shahwan.

Une coalition de groupes salafistes de Gaza, le Majlis Choura al-Moujahidine, a revendiqué les tirs de roquettes mardi et mercredi contre Israël, qui n'avaient fait ni blessé ni dégât.

L'organisation salafiste avait précisé que ces tirs répondaient à la mort d'un détenu palestinien sexagénaire, Maisara Abou Hamdiyeh, décédé mardi matin d'un cancer de la gorge dans un hôpital israélien.

En représailles, l'armée israélienne avait mené des frappes aériennes contre le territoire palestinien, les premières depuis la trêve conclue fin novembre avec le Hamas, qui n'avaient pas non plus fait de blessé.

Le Majlis Choura al-Moujahidine a enjoint dans un communiqué jeudi "les membres sensés au sein du Hamas à faire pression sur les services de sécurité afin qu'ils libèrent les salafistes".

Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza depuis 2007, procède régulièrement à des arrestations de radicaux salafistes.

az-jad-dms/agr/cnp

PLUS:afp