NOUVELLES
04/04/2013 03:51 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Le critique de cinéma Roger Ebert est décédé

Le critique de cinéma américain Roger Ebert est décédé jeudi à Chicago, a rapporté le journal pour lequel il écrivait, le Chicago Sun Times. Il avait 70 ans.

Roger Ebert souffrait de problèmes de santé depuis plusieurs années. Il avait annoncé sur son blogue mercredi qu'il était atteint d'un cancer et qu'il suivait des traitements. Il avait souffert d'un premier cancer de la thyroïde en 2002 et avait, plus tard, subi plusieurs chirurgies pour un cancer de la glande salivaire, qui ont eu pour effet de lui faire perdre l'usage de la parole.

Considéré comme l'un des critiques de cinéma les plus connus du monde, il écrivait pour le Chicago Sun Times depuis 46 ans. Il était également connu pour ses critiques à la télévision, où il jugeait les films en levant ou en baissant le pouce( thumbs-up, thumbs-down ). La magazine Forbes l'avait nommé « le critique le plus puissant d'Amérique ».

Si on a souvent dit qu'il avait été courageux de retourner au travail après avoir perdu la parole, il écrivait à l'Associated Press dans un courriel, en 2011, qu'il ne faisait pas vraiment preuve de courage, ni de bravoure : « Il faut jouer les cartes qui nous sont données. Est-ce qu'on a le choix? Je ne souffre pas et j'apprécie la vie. Pourquoi devrais-je me plaindre? »

Il a été le premier critique de cinéma à recevoir le prix Pulitzer, en 1975, et une étoile sur le Hollywood Walk of Fame. Il a également écrit le scénario du film Beyond the valley of the dolls et plus de 20 romans, dont une autobiographie.

Il alimentait aussi un blogue depuis quelques années. « Mon blogue est devenu ma voix, mon média, mon réseau social d'une manière que je n'aurais pu imaginer. La plupart des gens choisissent d'écrire un blogue. Moi, j'en avais besoin », écrit-il dans son autobiographie.

Après avoir annoncé qu'il était de nouveau atteint du cancer, il a conclu son dernier billet de blogue ainsi : « So on this day of reflection I say again, thank you for going on this journey with me. I'll see you at the movies » (En cette journée de réflexion, je le dis encore, merci de faire partie de ce voyage avec moi. On se voit au cinéma).

Il laisse dans le deuil sa femme, sa belle-fille et ses deux beaux petits-enfants.

PLUS:rc