NOUVELLES
04/04/2013 05:58 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

L'administration Labeaume prépare un plan de compressions

La Ville de Québec s'apprête à présenter un plan de compressions, qui se veut une réponse à la grogne des gens d'affaires qui lui demandent de faire du ménage dans ses dépenses au lieu d'augmenter les taxes commerciales.

Le maire Labeaume a aussi promis de tenir dans les prochaines semaines un comité plénier sur la gestion des finances publiques. « On est très heureux de savoir que les gens d'affaires ont le goût de s'impliquer », a-t-il affirmé.

La Ville déposera sous peu des plans de réorganisation, de compression et d'attrition. « S'il y a des gens qui sont bien outillés pour apprécier le travail qu'on fait, notre façon de gérer, notre rigueur, c'est bien eux autres », a ajouté le maire en parlant des gens d'affaires.

Cependant, l'administration Labeaume refuse de couper dans les grands événements comme le suggèrent ces derniers. L'investissement vaut largement les retombées selon elle.

« On dépense 1,7 milliard par année pis ça nous coûte 15-20 millions pour changer l'image de la Ville. Je peux vous dire qu'il y en a qui auraient payé pas mal plus cher. On ne changera pas. Oubliez ça! »

Ces compressions qui s'annoncent ont vite fait réagir le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux de la Ville de Québec. Selon Jean Gagnon, c'est un secret pour personne que certains services seront bientôt privatisés.

Jean Gagnon ajoute que ce sont les employés de la Ville qui font les frais des grands projets du maire. Selon lui, la Ville ne réalisera que des économies de bout de chandelle.

PLUS:rc