NOUVELLES
04/04/2013 02:16 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Chloé Isaac est de retour aux premières loges avec l'équipe nationale de synchro (VIDÉO)

MONTRÉAL - Chloé Isaac effectuera un retour aux premières loges de l'équipe canadienne de nage synchronisée cette année, alors que la nouvelle entraîneure en chef Meng Chen lui a confié le poste de soliste en vue des prochains Championnats du monde.

Isaac, une Brossardoise de 21 ans, faisait partie du duo canadien avec Marie-Pier Boudreau-Gagnon en 2010, ce qui lui avait notamment permis de participer aux Jeux du Commonwealth à New Delhi, en Inde — et de remporter la médaille d'or. Elle avait toutefois perdu son poste à Élise Marcotte, l'année suivante, et c'est cette dernière qui a nagé aux côtés de Boudreau-Gagnon aux Jeux olympiques de Londres, l'été dernier. Ce duo a fini quatrième et les deux nageuses ont annoncé leur retraite à l'automne.

Pendant tout ce temps, jamais Isaac n'a fait la moue. Mais malgré sa rétrogradation, elle n'a pas arrêté de croire qu'elle était capable de jouer un rôle plus ambitieux.

«Ç'a peut-être été un petit pas de reculons, mais c'était pour prendre deux pas en avant, a-t-elle indiqué lors d'un entretien avec La Presse Canadienne en marge d'une séance d'entraînement tenue du Cégep du Vieux-Montréal. En me concentrant seulement sur l'équipe, ça m'a donné l'opportunité de passer plus de temps à travailler mes éléments techniques. Et ça, ça m'a apporté beaucoup pour mon solo cette année. Il y a des choses que je suis capable de faire maintenant que je n'étais pas capable de faire l'année passée.»

«Sa façon de présenter un programme est incroyable, a dit Meng Chen d'Isaac. On n'a pas besoin de lui enseigner comment bouger, par exemple. Chaque chose qu'on lui demande, elle trouve une façon de l'exprimer à sa façon. C'est là quelque chose d'unique.»

Tandis que Boudreau-Gagnon se distinguait par sa puissance, Isaac le fait par sa fluidité, selon Meng Chen.

«Elle a une grande amplitude dans ses mouvements et c'est qu'on recherche — une nageuse qui n'a pas de limites», a ajouté l'entraîneure, qui a quand même noté qu'Isaac aura un certain apprentissage à faire après avoir délaissé le solo ces dernières années.

Ce sont deux Gatinoises, Stéphanie Leclair et Karine Thomas, qui succéderont à Boudreau-Gagnon et Marcotte au sein du duo, à tout le moins jusqu'aux Championnats du monde aquatiques de la FINA. Ceux-ci se dérouleront du 19 juillet au 4 août à Barcelone, en Espagne.

Leclair et Thomas, qui ont nagé ensemble plus d'une décennie plus tôt au sein de leur club — notamment aux Jeux du Québec —, ont à toutes fins utiles gagné leurs postes au Trophée mondial de la FINA, en décembre au Mexique. Elles ont alors pris le troisième rang.

«Les réactions des juges ont alors été très positives. Ils ont trouvé ça rafraîchissant, a indiqué Meng Chen. (Leclair et Thomas) avaient l'allure de gagnantes. Elles ont montré des qualités que recherchent tous les pays à l'échelle internationale. Mais pour le moment, elles sont jeunes. Elles ont beaucoup de potentiel, mais elles doivent s'entraîner afin de pouvoir donner de meilleures performances encore.»

«Il va falloir travailler fort à tous les jours, comme on le fait en équipe, a souligné Leclair, qui est âgée de 23 ans. En équipe, on a un pour cent de plus à aller chercher à chaque jour à l'entraînement, afin d'arriver vraiment prêtes en compétition. On va avoir la même approche en duo.»

«On a déjà l'habitude de nager ensemble étant donné qu'on l'a fait au Trophée mondial, mais c'est seulement au retour des Fêtes qu'on a vraiment commencé à travailler sur nos programmes, notamment sur les éléments techniques», a noté Thomas, 24 ans, en laissant entendre qu'il y a effectivement place à l'amélioration.

Isaac, Leclair et Thomas sont parmi les 13 nageuses qui ont été retenues au sein de l'équipe nationale A en vue de la prochaine saison, a fait savoir Synchro Canada, jeudi.

Geneviève Bélanger, de Laval, Camille Bowness, de Beaconsfield, Isabelle Frappier, de Mont-Saint-Hilaire, Sandy Gill et Emilia Kopcik, respectivement de Coquitlam et Surrey en Colombie-Britannique, Lisa Mikelberg, de Montréal, ainsi que Marie-Lou Morin, de Westmount, ont été sélectionnées et elles faisaient déjà partie de l'équipe nationale senior depuis quelque temps. Les recrues sont Gabriella Brisson et Claudia Holzner, de Calgary, ainsi que Jacqueline Simoneau, de Montréal, toutes issues de l'équipe canadienne junior.

Puisque seulement 12 nageuses iront aux Mondiaux, une athlète sera retranchée à l'issue des Championnats canadiens ouverts, qui seront disputés du 24 au 28 avril à Québec.

D'ici le voyage à Barcelone, l'équipe canadienne aura l'occasion de peaufiner ses différents programmes à l'Omnium de la Grande-Bretagne, les 13 et 14 avril à Sheffield, puis à l'Omnium du Brésil, du 15 au 19 mai à Rio de Janeiro.