NOUVELLES
04/04/2013 06:33 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Birmanie: 42 personnes arrêtées après les émeutes sectaires

RANGOON, Myanmar - Des dizaines de personnes ont été arrêtées et seront traduites en justice sous peu, dans la foulée de la flambée de violences sectaires qui a touché le centre de la Birmanie le mois dernier.

Le procureur général birman Ye Aung Myint a indiqué que les suspects seront présentés à la justice le plus rapidement possible, de manière à décourager toute autre violence.

Au moins 43 personnes ont été tuées et 12 000 autres, surtout des musulmans, chassées de chez elles quand la violence a éclaté le 20 mars. L'ordre a été rétabli quand le président Thein Sein a proclamé l'état d'urgence et déployé l'armée dans la région.

M. Ye a expliqué que les autorités sont à compiler 13 dossiers différents. Le premier touche trois employés de la bijouterie musulmane où une querelle a éclaté, donnant naissance aux affrontements. Un autre touche trois personnes soupçonnées d'avoir tué un moine bouddhiste, ce qui a avivé encore davantage les tensions.

M. Ye a indiqué que 26 personnes ont été arrêtées, soit 13 musulmans et 13 bouddhistes. Un policier a plutôt évoqué 42 arrestations, dont 30 bouddhistes. La différence entre les deux bilans n'a pas été expliquée.

PLUS:pc