NOUVELLES

Bahreïn: peines de prison pour 15 accusés d'attaques contre la police

04/04/2013 10:30 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Un tribunal pénal de Manama a condamné jeudi trois protestataires à 15 ans de prison et douze autres à 10 ans chacun dans deux affaires d'attaques à l'explosif contre des policiers lors de troubles survenus dans le cadre de la contestation contre le régime, selon une source judiciaire.

Trois prévenus ont écopé de 15 ans de prison et trois autres de 10 ans chacun après avoir été reconnus coupables d'attaque aux cocktails Molotov, incendie d'un blindé de police et tentative de meurtre sur des policiers près d'une banlieue chiite de Manama, a-t-on indiqué de même source.

Dans une autre affaire, le même tribunal a condamné neuf prévenus à 10 ans de prison chacun sous l'accusation de tentative de meurtre sur des policiers lors d'une attaque aux cocktails Molotov contre une patrouille de police, a-t-on ajouté de même source sans donner plus de détails.

Bahreïn, petit royaume du Golfe dirigé par la monarchie sunnite des Al-Khalifa, est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite qui réclame une monarchie constitutionnelle.

Malgré la répression meurtrière, à la mi-mars 2011, d'un mois de protestation à Manama, des manifestations continuent d'avoir lieu régulièrement dans les villages chiites autour de la capitale.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 80 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur/tm/mcl

PLUS:afp