NOUVELLES
04/04/2013 11:09 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Abbas regrette que des étudiants aient brûlé une effigie de l'émir du Qatar

Le président palestinien Mahmoud Abbas a regretté jeudi que des étudiants aient mis le feu à une effigie de l'émir du Qatar en Cisjordanie, soulignant que ce geste n'était pas représentatif de l'opinion du peuple et des responsables palestiniens.

"Mettre le feu à une effigie de Cheik Hamad ben Khalifa Al-Thani ne représente d'aucune manière la position de l'Etat palestinien, du Fatah ou du peuple palestinien", a-t-il indiqué dans un communiqué publié par l'agence officielle Wafa.

Il a ajouté que les Palestiniens "respectent les responsables des pays arabes et ne (cherchent) pas à s'ingérer dans leurs affaires intérieures".

Des étudiants sympathisants du parti Fatah de Mahmoud Abbas ont pendu et mis le feu à une effigie de l'émir du Qatar à Tulkarem en Cisjordanie jeudi pour protester contre la politique de ce pays du Golfe dans la région, l'accusant d'être un "américano-sioniste".

Le Qatar a proposé un mini-sommet pour réconcilier le Fatah et son rival, le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, lors d'un sommet de la Ligue arabe au Caire en mars.

Il a également promis d'investir 400 millions de dollars dans la reconstruction de Gaza à la suite de plusieurs opérations militaires menées par Israël contre l'enclave palestinienne.

Le porte-parole du Hamas a demandé jeudi à M. Abbas d'arrêter ceux qui ont brûlé l'effigie de l'émir du Qatar.

na-jad/sw/cnp

PLUS:afp