NOUVELLES

Une jeune femme est arrêtée pour avoir partagé une photo sur Instagram

03/04/2013 10:25 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Une jeune Montréalaise sera accusée de harcèlement pour avoir partagé sur le réseau social Instagram le cliché d'un graffiti représentant un commandant du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), Ian Lafrenière, atteint d'une balle à la tête.

L'agent Dany Richer a confirmé que la jeune femme a été arrêtée à son domicile de l'arrondissement de Rosemont—La Petite-Patrie, mercredi midi, et qu'elle a été amenée dans un poste de police pour y être interrogée par des enquêteurs.

C'est une «information du public» concernant des «menaces envers des agents de la paix sur Internet» qui aurait conduit les policiers à procéder à son arrestation, selon l'agent Richer.

La femme en question n'a pas été identifiée par le SPVM. Elle a été relâchée avec promesse de comparaître à une date ultérieure.

Ian Lafrenière agit régulièrement à titre de porte-parole pour la police de Montréal. Il a largement commenté le conflit étudiant du printemps dernier.

Le graffiti le représentant blessé d'une balle à la tête n'est pas le seul à faire référence à la relation souvent tendue qu'entretiennent les policiers du SPVM et les manifestants. Un autre, peint sur la façade d'un immeuble de la rue Sainte-Catherine Est, montre un agent de l'escouade anti-émeute pointant sa matraque de manière agressive sur le ventre de la mascotte Anarchopanda.

PLUS:pc