NOUVELLES
03/04/2013 10:17 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Taxes municipales : des changements réclamés à long terme

Les gens d'affaires des parcs industriels réclament des changements à long terme dans la fiscalité municipale pour éviter les iniquités. Même si la révision des comptes de taxes non résidentiels par la Ville est applaudie, elle ne règle pas définitivement le problème.

Près de 80 membres de la Corporation des parcs industriels de Québec s'étaient réunis mercredi matin pour prendre connaissance de la solution mise de l'avant par l'administration Labeaume afin d'harmoniser davantage les hausses de taxes dans le secteur non résidentiel. Pour les gens d'affaires, il est clair que la Loi sur la fiscalité municipale doit être revue pour éviter les mauvaises surprises à chaque trois ans lors de la révision du rôle d'évaluation municipale.

Le président de la Corporation des parcs industriels, Pierre Dolbec promet de continuer la bataille auprès du gouvernement provincial et de la Ville de Québec. « Oui, je pense qu'on au niveau provincial il y a du travail à faire, mais je pense que la Ville aussi a du travail à faire. »

Pierre Dolbec invite le maire Labeaume à faire son bout de chemin, en réduisant dans les dépenses de la Ville, comme le Moulin à images notamment. « Je n'ai rien contre les gens qui sont en arrière de ça, mais des images sur des silos pendant quatre ans de temps avec ce que ça me coûte, on peut-tu arrêter 30 secondes. »

Nouveaux comptes de taxes

Les entrepreneurs ne savent pas encore à quoi s'attendre de la révision de leurs comptes de taxes puisqu'ils ne les ont pas encore reçus. Rappelons que l'administration Labeaume a revu à la baisse les comptes de taxes de 3720 commerçants, en majorité des petites et moyennes entreprises. Sur deux ans, 16,3 millions de dollars en taxes seront transférés des petites entreprises vers les plus grosses.

Lors d'une première rencontre d'urgence en février dernier, près de 160 entrepreneurs en colère avaient dénoncé les hausses de taxes imposées dans les parcs industriels. Cette levée de boucliers avait incité la Ville à refaire ses calculs et réviser 7280 dossiers.

Les nouveaux comptes de taxes seront acheminés aux commerçants dès la semaine prochaine.

PLUS:rc