POLITIQUE

Un leader autochtone commence à son tour une grève de la faim contre Harper

03/04/2013 06:03 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Un leader autochtone du Manitoba dit avoir commencé une grève de la faim pour tenter d'interrompre les changements dans le financement fédéral des peuples des Premières Nations.

Le grand sage Raymond Robinson affirme que cette action se poursuivra jusqu'à ce que le premier ministre Stephen Harper accepte d'avoir un dialogue significatif avec les leaders autochtones.

M. Robinson se trouvait mercredi à Montréal pour s'adresser à des étudiants de l'Université Concordia.

Il désire que M. Harper annule une série de récents amendements aux Ententes globales de financement pour les Premières Nations.

Jason MacDonald, un porte-parole du ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt, a indiqué que le ministre était prêt à rencontrer M. Robinson ou tout autre membre des Premières Nations qui désire faire progresser la cause des peuples autochtones.

M. MacDonald a également mentionné que le gouvernement désirait voir plus de communautés autochtones prospères et autosuffisantes.

Le porte-parole a par ailleurs écrit qu'Ottawa encourageait M. Robinson à continuer de s'alimenter.

Les leaders des Premières Nations sont en colère contre des conditions qui, affirment-ils, sont rattachées par le gouvernement fédéral à leur financement, y compris une clause qui les oblige à respecter les lois actuelles et futures. Selon eux, cela limite leur droit de déposer des contestations en cour.

L'entente pour 2013-2014 établit des conditions pour le financement, comme la publication de rapports et des exigences en matière de transparence.

M. Robinson dit avoir l'appui de la chef Theresa Spence de la réserve d'Attawapiskat, qui a récemment mis fin à sa propre grève de la faim.

M. Robinson l'avait d'ailleurs accompagnée dans sa diète d'aliments liquides l'an dernier pour promouvoir les demandes autochtones.

Le militant de la Première Nation Cross Lake, au Manitoba, dit également s'attendre à rencontrer le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation Idle No More à Montréal