NOUVELLES

Les scientifiques craignent la menace silencieuse du H7N9

03/04/2013 06:08 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - La souche de grippe aviaire qui a récemment fait au moins deux victimes en Chine pourrait être plus difficile à pourchasser que la souche mieux connue du H5N1, ont prévenu des chercheurs mercredi.

Les scientifiques ont expliqué que le virus H7N9 semble capable de se propager d'une volaille à une autre sans rendre les oiseaux malades, avant de provoquer des symptômes graves chez les humains.

Un spécialiste de l'Organisation mondiale de la Santé a ajouté que le virus semble également avoir pris une forme qui lui permet d'infecter plus facilement des porcs, ce qui pourrait ensuite accélérer la propagation aux humains.

C'est la première fois que des infections humaines au H7N9 sont détectées.

La directrice de la préparation aux pandémies à l'Agence de la santé publique du Canada, le docteur Barbara Raymond, a indiqué que le risque pour les Canadiens semble pour l'instant très faible. Le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg fournira bientôt aux provinces et territoires les tests dont ils ont besoin pour repérer le nouveau virus.

PLUS:pc