NOUVELLES
03/04/2013 06:04 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Le trafic de drogue se déplacera dans les Caraïbes d'ici 2015, dit Washington

SAN JUAN, Porto Rico - La répression du trafic de stupéfiants en Amérique centrale mènera à un déplacement des opérations vers la région des Caraïbes d'ici 2015, selon un haut responsable du département d'État américain.

Les trafiquants chassés du Mexique, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud se tourneront vers les Caraïbes, un secteur plus vaste où les lois sur les stupéfiants sont appliquées de façon moins sévère dans certains pays, a suggéré William Brownfield, secrétaire adjoint du département d'État au bureau des Affaires internationales sur les narcotiques.

Ce faisant, ils retrouveraient des sentiers déjà battus dans les années 1970 et 1980, où ils retrouveront des complices de l'époque qui sont toujours sur place, a avancé M. Brownfield.

Les responsable s'est entretenu avec l'Associated Press lors d'une escale à Porto Rico, où il devait rencontrer les autorités fédérales et locales pour discuter de l'Initiative pour la sécurité dans le bassin des Caraïbes (Caribbean Basin Security Initiative, ou CBSI), programme dont l'objectif est de renforcer la surveillance régionale avec l'aide financière des États-Unis.

Le Congrès américain a alloué 40 millions $ US pour financer le programme au cours de la prochaine année financière. William Brownfield aimerait que ces fonds soient utilisés pour construire des centres régionaux qui profiteraient à toutes les nations des Caraïbes.

Il préconise la construction d'un centre de formation pour les policiers, d'un centre de formation maritime à Porto Rico et de centres d'aviation dotés de quatre à six hélicoptères qui patrouilleraient ce vaste secteur en ciblant les routes utilisées pour le trafic de stupéfiants.

«Nous devons gérer 14 pays qui s'étendent sur une importante superficie. Les trafiquants cherchent à localiser des zones vulnérables», a-t-il souligné.

Selon l'autorité américaine responsable du contrôle des stupéfiants, la Drug Enforcement Administration (DEA), cinq pour cent de la cocaïne des États-Unis provenait des Caraïbes en 2010. L'an dernier, ce pourcentage a atteint huit pour cent, et on s'attend à ce qu'il passe à 10 pour cent cette année.

PLUS:pc