NOUVELLES
03/04/2013 03:18 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Le premier ministre de Malaisie déclenche les élections

KUALA LUMPUR, Malaisie - Le premier ministre de la Malaisie a dissous le Parlement, mercredi, ce qui ouvre la porte à des élections générales qui pourraient mener à la disparition d'une coalition qui est à la tête du pays depuis près de 57 ans.

Najib Razak a affirmé, lors d'une allocution télédiffusée, qu'il avait obtenu le consentement royal en prévision d'un scrutin. Celui-ci devrait avoir lieu d'ici un mois et mener à la victoire de l'opposition, qui s'est engagée auprès de la population à faire du ménage au gouvernement.

Le premier ministre a exhorté les quelque 13 millions d'électeurs du pays à confier un mandat fort à la coalition qu'il dirige, le Front national, et à rejeter la coalition d'opposition formée de trois partis et menée par Anwar Ibrahim.

Affichant un «optimisme prudent», la coalition d'opposition, l'Alliance du peuple, a pour sa part plaidé que les Malaisiens étaient prêts au changement et elle s'est engagée à former un gouvernement «crédible, responsable et propre».

La Commission électorale doit se réunir au cours des prochains jours afin de déterminer à quelle date aura lieu le scrutin et à quel moment la campagne électorale pourra se mettre officiellement en branle.

PLUS:pc