NOUVELLES
03/04/2013 04:16 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Jim Carrey persiste sur le contrôle des armes à feu, malgré les attaques subies

TORONTO - Jim Carrey s'est encore prononcé en faveur du contrôle des armes à feu, tout en soutenant que ces prises de position ont causé des torts à sa famille.

L'acteur de 51 ans, qui est né et a grandi à Toronto, a écrit une chronique pour le Huffington Post aux États-Unis, dans laquelle il exhorte à davantage de mesures de contrôle des armes à feu et s'en prend aux gens l'ayant attaqué pour ses prises de position.

Jim Carrey a suscité la controverse la semaine dernière, après avoir publié une vidéo tournant en dérision le lobby des armes aux États-Unis.

La vidéo comprenait notamment une imitation peu flatteuse de l'acteur et ancien président de la National Rifle Association (NRA), Charlton Heston, décédé il y a cinq ans.

Dans sa nouvelle chronique, Jim Carrey argue que les récentes tueries devraient représenter pour tous «une invitation à devenir plus civilisés et à combattre notre dépendance à la violence».

L'acteur de «The Mask» et du «Truman Show» a dit ne pas demander à tout Américain de renier le droit de détenir une arme, mais se dit inquiet du «type d'armes» qui circulent et de l'«accès facile» à ces engins.

Jim Carrey a ajouté être indisposé par la haine dirigée contre lui, sa famille et ceux qui travaillent à ses côtés, y voyant en partie une tentative d'«intimider brutalement quiconque se prononce pour la compassion et le compromis».

La vedette de «The Incredible Burt Wonderstone» a souligné que plusieurs de ses détracteurs ont suggéré qu'il retourne au Canada s'il est en désaccord avec les lois sur les armes en sol américain.

«Je retournerai volontiers et visiterai le Canada, puisque j'y ai plusieurs amis et proches, a-t-il écrit. Je suis si fier de ce pays et de tout ce qu'il m'a apporté, mais je suis aussi un citoyen américain et j'ai donné le plus de plaisir possible aux gens de ce pays depuis 30 ans.»

PLUS:pc