NOUVELLES
03/04/2013 05:11 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Face à la Corée du Nord, toute une panoplie de défense antimissile

Aegis, THAAD, Patriot ou encore GBI: pour faire face à d'éventuelles frappes nord-coréennes, les Etats-Unis, mais aussi la Corée du Sud et le Japon, disposent de toute une panoplie d'intercepteurs, fixes ou mobiles, à terre ou en mer.

+ En mer, le système Aegis:

Embarqué à bord de croiseurs ou de destroyers, le système antimissiles Aegis permet d'intercepter à l'aide de missile SM-3 des missiles balistiques qui ont jusqu'à 5.000 kilomètres de portée lorsque ceux-ci sont en phase ascendante ou lors de leur vol exo-atmosphérique.

Deux destroyers américains, l'USS McCain et l'USS Decatur ont été déployés dans le Pacifique occidental pour faire face à d'éventuelles frappes nord-coréennes, selon le Pentagone. La marine japonaise dispose également de navires équipés de ce système.

+ Sur la côte Ouest américaine, le GBI:

Pour faire face à la menace de missiles intercontinentaux (ICBM), les Etats-Unis disposent d'"intercepteurs basés à terre" (GBI, Ground Based Interceptor), destinés à détruire à mi-course de leur trajectoire les missiles lancés contre le territoire américain à l'aide d'un "véhicule tueur exo-atmosphérique".

Bien que déjà déployé, ce système connaît encore de nombreux ratés.

Trente intercepteurs sont déployés sur les bases de Fort Greely en Alaska et de Vandenberg en Californie et si la Corée du Nord n'est pas considérée à ce stade capable de frapper directement le territoire américain, le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a annoncé mi-mars le déploiement de 14 GBI supplémentaires sur la côte Ouest d'ici 2017.

+ A Guam, le système THAAD:

Le Pentagone a annoncé mercredi le déploiement "dans les prochaines semaines" sur l'île de Guam d'une batterie de missiles THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) pour compléter la protection de ce territoire américain contre une frappe nord-coréenne.

En dotation dans l'armée américaine depuis 2009, le système THAAD est conçu pour intercepter des missiles pouvant aller théoriquement jusqu'à 3.000 kilomètres de portée alors qu'ils se trouvent en phase terminale dans la haute atmosphère.

Monté sur camion, le système comprend, outre les intercepteurs, comprend un radar à bande X capable de déterminer l'origine et la trajectoire d'un missile balistique.

+ Au Japon et en Corée, le Patriot:

Dévoilé au monde pendant la guerre du Golfe en 1991, le Patriot a été constamment modernisé depuis et en est maintenant à la version PAC-3. Il a été conçu pour intercepter les missiles de quelques centaines de kilomètres de portée, comme les Scuds, quand ces derniers sont en phase terminale, mais il peut également abattre des avions.

Chaque missile Patriot est doté d'une tête explosive qui détone quand elle s'approche de la cible.

Le Japon et la Corée du Sud ont tous les deux acquis ce système pour faire face à la menace balistique nord-coréenne.

mra/jca

PLUS:afp