NOUVELLES
03/04/2013 05:14 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Egypte: un tweet de l'ambassade américaine n'amuse ni Le Caire ni Washington

Un tweet de l'ambassade des Etats-Unis au Caire, lié à l'affaire de l'humoriste égyptien poursuivi pour insultes au président Mohamed Morsi, a provoqué la colère de la présidence égyptienne et l'embarras mercredi du département d'Etat.

Tout est parti d'un tweet mardi du compte de la chancellerie américaine au Caire renvoyant sur une vidéo de la fameuse émission humoristique américaine "The Daily Show". Son animateur vedette, Jon Stewart, s'est moqué longuement du président Morsi et a tourné en dérision les ennuis judiciaires du célèbre humoriste égyptien Bassem Youssef. M. Youssef, que la presse a surnommé le "Jon Stewart égyptien", est poursuivi en justice pour avoir insulté l'islam et le chef de l'Etat égyptien.

Répondant à l'ambassade américaine, la présidence égyptienne a jugé sur son compte Twitter qu'il n'était "pas convenable pour une représentation diplomatique de s'impliquer dans une telle propagande politique négative".

Le compte Twitter de l'ambassade a été inaccessible pendant plusieurs heures mercredi, jusqu'à ce que le département d'Etat annonce sa réactivation, mais sans le tweet incriminé.

La porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland a reconnu, gênée, des "pépins dans la manière dont le fil Twitter a été géré" par l'ambassade au Caire.

Elle a souligné que ce "n'était malheureusement pas la première fois" que la représentation américaine en Egypte était confrontée à un incident de communication, en allusion à une polémique entre l'ambassade et le département d'Etat au sujet de manifestations antiaméricaines au Caire en septembre 2012.

"Le contenu sur Twitter est du ressort du poste (diplomatique) (...) et l'ambassade au Caire travaille pour trouver un remède à ces pépins", a critiqué Mme Nuland.

Cette controverse sur Twitter survient en pleine période de crispation entre Le Caire et Washington, mise en lumière par l'affaire Youssef.

Le secrétaire d'Etat John Kerry a exprimé mardi les "vraies inquiétudes" des Etats-Unis face à la situation politique, économique et des droits de l'homme en Egypte. Son ministère a dénoncé lundi les restrictions de plus en plus fortes à la liberté d'expression dans ce pays.

nr/sam

PLUS:afp