VIDEO
03/04/2013 08:25 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Combien de combattants occidentaux en Syrie?

Un texte de Bahador Zabihiyan

Entre 2000 et 5000 combattants étrangers se seraient battus en Syrie depuis le début du conflit en 2011 et parmi eux se trouvent quelques centaines d'Européens, selon une compilation effectuée par le King's College à Londres.

Les deux Canadiens morts alors qu'ils participaient à l'attaque terroriste du site gazier d'In Amenas en Algérie au mois de janvier semblent être l'exception. Ce n'est pas au Maghreb que se rendent les djihadistes, mais plutôt en Syrie, selon Aaron Zelin, l'auteur de l'étude.

Le pays est devenu un véritable pôle d'attraction pour les combattants islamistes, estime-t-il, au même titre que l'Irak des années 2000 ou l'Afghanistan à la suite de l'invasion soviétique.

En compilant les informations publiées sur les forums djihadistes et dans plus de 450 médias internationaux, M. Zelin estime qu'entre 135 et 590 Européens ont combattu en Syrie depuis 2011. Ils représentent entre 7 % et 11 % des combattants étrangers qui se sont rendus dans ce pays.

Présentement, selon la compilation de M. Zelin, il y aurait entre 70 et 441 combattants européens en Syrie :

  • Belgique : de 4 à 75
  • Angleterre : de 17 à 77
  • Danemark : de 3 à 48
  • Finlande : 12
  • France : de 9 à 59
  • Allemagne : de 1 à 37
  • Irlande : de 15 à 25
  • Pays-Bas : de 4 à 104
  • Espagne : 1
  • Suède : 3

Reste à savoir combien de combattants européens sont morts sur le front syrien. En se basant sur les informations disponibles sur des sites Internet djihadistes, l'étude estime que huit Européens sont morts en Syrie. Mais qu'advient-il des combattants qui reviennent de Syrie? M. Zelin estime qu'il est encore tôt pour le savoir.

Les gouvernements occidentaux sont confrontés à un défi particulier. Il est difficile de savoir si ces hommes ont combattu avec les rebelles de l'Armée syrienne libre, soutenus par les pays occidentaux, ou s'ils ont rejoint les rangs de groupes islamistes proches d'Al-Qaïda.

Le FBI se penche présentement sur le cas d'Eric Harroun, un Américain de retour dans son pays après avoir combattu en Syrie. Les autorités américaines l'accusent d'avoir rejoint les rangs du Front Al-Nosra, un groupe combattant considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis. M. Harroun est un ancien militaire américain, mais il n'a jamais été envoyé à l'étranger pendant sa carrière.

Il a été arrêté à son retour de Syrie, à l'aéroport de Washington-Dulles. L'Américain n'a jamais caché ses activités en Syrie, bien au contraire. Il a mis en ligne plusieurs vidéos où on peut le voir en compagnie de ses frères d'armes arabes. Dans l'une d'entre elles, il demande au dirigeant syrien Bachar Al-Assad de se rendre, avant que les rebelles ne le tuent.

PLUS:rcvideo