NOUVELLES
03/04/2013 08:39 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Attaque terroriste : un 3e Canadien en Algérie

Le réseau anglais de Radio-Canada a appris l'identité d'un des individus qui auraient quitté le pays en même temps que Xristos Katsiroubas et Ali Medlej.

Les deux hommes, des militants liés à Al-Qaïda, sont morts alors qu'ils participaient à l'attaque terroriste du site gazier d'In Amenas en Algérie au mois de janvier.

Des sources disent que les deux hommes se sont fait exploser à la fin du siège de quatre jours. Un seul d'entre eux a pu être identifié grâce à des tests ADN.

Aaron Yoon, environ 24 ans, était un ami d'école des deux hommes à London, en Ontario.

Emprisonné avant l'attaque

Selon les sources de renseignement internationales, Aaron Yoon, un Canadien d'origine coréenne, s'est envolé pour l'Afrique du Nord avec trois autres personnes, mais a été emprisonné avant l'attaque terroriste d'Al-Qaïda qui a fait des dizaines de morts.

Il n'existe donc aucune preuve qu'Aaron Yoon avait l'intention de participer à l'attaque, et son frère affirme qu'il n'avait eu aucun contact avec les autres depuis plus d'un an.

Un quatrième membre du groupe de London semble quant à lui avoir disparu.

La famille d'Aaron Yoon qui vit toujours à London a apparemment été choquée d'apprendre ces informations.

Son frère a affirmé qu'il ignorait que Aaron Yoon avait été incarcéré et qu'il lui avait parlé au téléphone il y a quelques semaines. A ce moment-là, Aaron Yoon semblait libre de voyager, a dit son frère.

Aaron Yoon a grandi au troisième et dernier étage d'un immeuble.

Un bon élève

Comme les deux autres membres du groupe, il a fréquenté l'école secondaire London South Secondary ou plusieurs de ses connaissances disent qu'il était bon élève.

Il a été élevé dans la religion catholique. Un an avant de terminer l'école secondaire, Aaron Yoon s'est converti à l'islam, tout comme Xristos Katsibouras. Les trois adolescents avaient obtenu qu'un lieu de prière soit créé pour eux dans l'école afin d'y pratiquer leur culte.

Peu après avoir quitté l'école, Aaron Yoon a aussi quitté la maison familiale et a emménagé avec Ali Medlej.

Il semble avoir été dans la mire des services de police et de renseignements.

Au mois de juin 2012, des agents de la GRC ont interrogé des gens à London au sujet d'Aaron Yoon et des deux autres hommes.

Ahmed Elturk, qui s'occupe de programmes pour les jeunes musulmans à London, se souvient que la GRC lui a surtout posé des questions au sujet d'Ali Medlej. « Ils essayaient de trouver des informations et savoir si j'avais une idée où il pourrait être, ou si je connaissais quelqu'un qui le saurait », se souvient Ahmed Elturk.

Le ministère des Affaires étrangères a répondu : « nous ne pouvons pas commenter des questions de sécurité intérieure » lorsque la CBC lui a demandé si Aaron Yoon , un citoyen canadien était incarcéré dans une prison à l'étranger.

PLUS:rc