NOUVELLES

Un nouveau concept de mode sur mesure

02/04/2013 03:14 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

L'avenir de l'industrie de la mode québécoise repose peut être sur les entreprises qui offrent un service personnalisé, de masse.

C'est ce que fait l'entreprise québécoise Surmesur, qui s'adresse à une clientèle masculine.

« On s'est rendu compte qu'on pouvait créer un vêtement qui était à l'image de la personne, vraiment selon la coupe, qu'on pouvait dessiner de A à Z, mais à un prix qui soit sensiblement le même que le prêt-à-porter », explique le copropriétaire de Surmesur, François Thériault.

Pour ce faire, le concept se tourne vers la technologie. Les aiguilles et les gallons à mesurer ont été remplacés par des scanners corporels.

« Ils recréent une image en trois dimensions de la personne », ajoute M. Thériault.

Un concept d'avenir

Le professeur de marketing Jocelyn Bellemare est convaincu que le concept « sur mesure de masse » permettrait aux entreprises de mode québécoises de tirer leur épingle du jeu face aux géants internationaux.

« C'est ça l'avenir. Aujourd'hui, on va avoir moins de produits, mais on va avoir de meilleurs produits, et probablement une garde-robe beaucoup plus seyante, réellement faite pour l'individu. C'est ce qu'on cherche en terme de valeur ajoutée », explique le professeur de l'Université du Québec à Montréal.

Mais l'industrie tarde à adopter la tendance pour plusieurs raisons : manque de connaissances technologiques des gestionnaires, résistance au changement, faible capacité d'investissement.

« La main-d'oeuvre vieillit et n'est pas nécessairement prête à adapter ces nouveaux modèles qu'elle trouve un peu compliqué. Pourtant, il y a tellement à faire, ça pourrait être tellement intéressant. », conclu le professeur.

Un service aux détaillants

Le site de l'entreprise montréalaise MyCustomizer, qui n'est disponible qu'en anglais, s'adresse aux détaillants. Il se spécialise dans la création d'interfaces web permettant d'offrir du « sur mesure » sur Internet.

« Notre système permet de prendre un produit, de le mettre sur le web et de permettre aux internautes de cliquer sur chaque zone du produit et de visualiser le changement que ça fait. Que ce soit pour des gants de hockey, des chemises, des souliers, ça peut être dans tous les domaines », explique le président de MyCustomizer, Christian Painchaud.

Avec les informations de Madeleine Goubau

PLUS:rc