NOUVELLES
02/04/2013 04:25 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Les partis de l'opposition centrafricaine se retirent du gouvernement

BANGUI, République centrafricaine - Le premier ministre de la République centrafricaine, Nicolas Tiangaye, a promis mardi de collaborer avec le nouveau gouvernement après que les membres de neuf partis d'opposition eurent annoncé qu'ils se retiraient de la coalition maintenant dominée par d'anciens rebelles.

M. Tiangaye, qui est resté premier ministre après le renversement du président François Bozizé par des insurgés armés le 24 mars, a affirmé qu'il continuerait son travail, tout comme d'autres dirigeants de l'opposition.

Le premier ministre représentera d'ailleurs la République centrafricaine aux discussions prévues mercredi au Tchad, où des médiateurs régionaux tenteront de résoudre la crise politique qui secoue actuellement le pays.

Le leader rebelle et nouveau président Michel Djotodia ne sera toutefois pas présent à la réunion. L'Union africaine (UA) a suspendu la participation de la République centrafricaine à l'organisation après que la chute du gouvernement et M. Djotodia ainsi que d'autres chefs de l'insurrection n'ont pas le droit de voyager dans les pays de l'UA.

Michel Djotodia, qui a l'intention de demeurer à la présidence jusqu'aux prochaines élections en 2016, a annoncé la liste des nouveaux ministres du gouvernement dimanche.

Non seulement le leader rebelle est maintenant responsable du ministère de la Défense, mais ses alliés contrôlent désormais les ministères des Mines, du Commerce, des Communications et de la Sécurité publique.

Dans une lettre de protestation, les partis de l'opposition ont déclaré qu'ils suspendaient leur participation au nouveau gouvernement.

PLUS:pc