NOUVELLES

Le Polisario appelle Paris à réviser sa position sur le Sahara (lettre ouverte)

02/04/2013 10:14 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Le Front Polisario a appelé mardi la France à "réviser sa position" sur le Sahara Occidental, "perçue comme un obstacle pour les intérêts bien compris de la France", à la veille de la visite à Rabat du président François Hollande.

"Il n'est jamais tard pour (la France) de réviser une position, qui est perçue aujourd'hui comme un obstacle pour les intérêts bien compris de la France qui sont ceux de la paix et de la justice", écrit le président du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, dans une lettre ouverte publiée par le quotidien francophone algérien privé El-Watan.

Pour le haut responsable sahraoui, le processus de décolonisation du Sahara espagnol a été "brutalement détourné par un acte de force" par le Maroc qui a envahi ce territoire en 1975, le considérant comme partie intégrante du royaume.

"La position adoptée par la France devant ces évènements nous avait franchement surpris et déçus", poursuit-il, en jugeant que le Maroc avait par la suite exploité de "manière excessive" ce soutien français.

Résultat, poursuit M. Abdelaziz, des souffrances infligées au peuple sahraoui et une instabilité dans la région.

L'élection de M. Hollande "a ouvert la voie à la France pour qu'elle joue un rôle décisif dans la recherche d'une paix juste et durable au Sahara Occidental sur la base des résultats et des efforts investis par l'Onu", estime le dirigeant sahraoui qui demande à Paris d'appuyer l'organisation d'un référendum dans ce territoire.

"Si le référendum conduit à l'intégration au Maroc, le Front Polisario a proclamé à de nombreuses occasions qu'il respectera la décision du peuple sahraoui", affirme M. Abdelaziz, pour lequel la solution de ce problème offrira "un avenir économique intégré et politiquement démocratisé" au Maghreb.

Rabat propose une large autonomie au Sahara, ce que réfute le Polisario qui milite, soutenu par Alger, pour un référendum d'autodétermination.

Paris considère le plan d'autonomie marocain comme une "base sérieuse et crédible" de discussion et compte sur une "solution négociée dans le cadre de l'Onu".

Le président Hollande effectuera mercredi et jeudi sa première visite d'Etat au Maroc, où il s'adressera notamment au Parlement.

La lettre du Front Polisario est publiée à la fin d'une tournée dans la région de l'envoyé de l'ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, qui a estimé "urgent" de résoudre cette crise face à la "situation dangereuse" au Sahel où une intervention militaire contre des jihadistes est en cours au Mali.

bmk/mcl

PLUS:afp