NOUVELLES

La Syrie supprime jusqu'à fin juin les taxes sur les importations de carburants iraniens (agence)

02/04/2013 12:28 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Le gouvernement syrien a décidé mardi d'exempter de taxes jusqu'à fin juin les importations d'hydrocarbures en provenance de l'Iran allié, a indiqué l'agence de presse syrienne Sana.

Le gouvernement a décidé de "mettre en place une exemption exclusive de taxe et de droits de douane sur le pétrole, les carburants et le gaz importés d'Iran jusqu'au 30 juin 2013", écrit la Sana.

L'Iran est la principal allié régional du régime de Bachar al-Assad, qui fait face à un soulèvement devenu insurrection armée.

Plus de deux ans après le début des violences qui ont fait plus de 70.000 morts selon l'ONU, la Syrie est confrontée à de graves pénuries d'énergie.

D'importantes régions pétrolifères de l'est du pays étant aux mains des rebelles, la production pétrolière syrienne a plongé.

Plusieurs explosions attribuées aux insurgés ont visé des oléoducs dans la province de Deir Ezzor, dans l'est du pays, Homs, dans le centre, et Banias, sur la côte méditerranéenne.

Pour expliquer la montée en flèche des prix, les autorités ont aussi pointé du doigt les difficultés à assurer les transports entre villes, les camions citernes étant fréquemment pris pour cible ou pillés.

L'Union européenne et les Etats-Unis ont imposé des sanctions sur le pétrole syrien et ses dérivés, interdisant leur import ou export.

Avant le début de la révolte en mars 2011, la Syrie produisait quelque 400.000 barils de pétrole par jour, essentiellement destinés à la consommation intérieure. La production a depuis été divisée par deux.

Les Etats-Unis et les pays de l'Union européennes ont également adopté plusieurs séries de sanctions contre les exportations pétrolières iraniennes afin d'obliger Téhéran à infléchir sa politique nucléaire, ce qui a entraîné une baisse de ces exportations.

rim/rd/ser/cnp/mcl

PLUS:afp