NOUVELLES

La Corée du Nord menace de redémarrer un réacteur nucléaire

02/04/2013 06:25 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord a promis mardi de redémarrer un réacteur nucléaire au plutonium et d'augmenter sa production de matières pour armes nucléaires, une manoeuvre qui vise probablement à soustraire de nouvelles concessions aux États-Unis en faisant craindre la guerre.

Un porte-parole nord-coréen a indiqué que le complexe nucléaire de Nyongbyon sera réajusté et redémarré sous peu, y compris le réacteur au plutonium et une usine d'enrichissement à l'uranium. Les deux sont capables de produire du matériel pour des armes nucléaires.

Le réacteur était entré en service en 1986 mais avait été fermé en 2007, dans le cadre d'un processus international de désarmement qui est depuis tombé au point mort.

La Corée du Nord a fait savoir que le processus de redémarrage du complexe débutera sans délais. Les experts estiment qu'il faudra de trois à douze mois pour réactiver le réacteur.

La décision de Pyongyang pourrait vouloir dire que le régime nord-coréen a décidé d'accélérer le développement d'un missile nucléaire capable de frapper les États-Unis.

La Corée du Nord fait l'objet de nouvelles sanctions de la part des Nations Unies depuis qu'elle a procédé à un nouvel essai nucléaire en février. Pyongyang a réagi en multipliant les menaces à l'endroit de la Corée du Sud et des États-Unis.

Les experts croient que la Corée du Nord dispose actuellement de 24 à 42 kilogrammes de plutonium, soit suffisamment de matière fissile pour produire de quatre à huit bombes rudimentaires similaires à celle larguée sur Nagasaki à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Les menaces proférées par Pyongyang depuis quelques semaines viseraient à forcer la tenue de pourparlers avec les États-Unis et à rehausser la loyauté envers le jeune leader nord-coréen Kim Jong-un, en lui donnant l'image d'un puissant chef militaire.

PLUS:pc