NOUVELLES

Brad trouvera-t-il l’amour parmi 25 jeunes beautés canadiennes, à MusiMax?

02/04/2013 01:02 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le «Bachelor Canada» est une téléréalité qui s’ajoute à la longue liste des téléréalités où l’amour est le grand prétexte. Donc, celle-ci vise à multiplier les occasions pour qu’un jeune homme bien sous tous rapports trouve l’amour chez l’une des vingt-cinq jeunes femmes qui lui seront présentées.

Le lundi 8 avril, 22h, à MusiMax, Brad Smith, aussi connu comme footballeur professionnel et fils du sénateur Larry Smith, accueille donc toutes ces jeunes femmes venues d’un peu partout au Canada. Inspiré par l’exemple de ses parents toujours aussi unis après 40 ans de mariage, Brad participe à l’émission pour les bonnes raisons. Mais l’enjeu est de taille et durant neuf épisodes, les «aspirantes» rivaliseront de charme, joueront de leur personnalité et même de ruses et peut-être aussi de quelques indélicatesses pour tenter de gagner le cœur du «Bachelor», lors de ce premier contact dans le décor d’un luxueux hôtel de Victoria, en Colombie-Britannique.

La remise des roses donne la chance aux candidates de poursuivre l’aventure, éliminant ainsi celles qui devront se retirer. C’est aussi l’occasion de voir du pays puisque le groupe se déplace au fil des épisodes pour vivre des moments exceptionnels. La dernière rose, celle qui désignera l’élue qui a gagné le cœur de Brad, sera remise dans le décor enchanteur des Barbades.

Réparer les mauvais souvenirs

Le Dr Andrew Jacono, chirurgien plasticien de renommée mondiale, s’est particulièrement démarqué dans la reconstruction de visages d’enfants de la guerre ou nés avec des malformations faciales. Lui-même père de quatre enfants, il demeure très sensible à la cause des petits, toujours les pires victimes dans les cas de violence.

Le lundi 8 avril, à 16h et minuit, au Canal Vie, il prend charge de cas, à titre bénévole, car, généreux de son temps, il consacre ainsi quelques heures à des cas particuliers liés à la violence. Le documentaire réunit deux femmes et une petite fille qui en ont été victimes au point d’avoir besoin de corrections importantes au visage. Pour l’une, défigurée par un conjoint jaloux, le Dr Jacono lui redonnera la possibilité de sortir de chez elle et de reprendre une vie normale. Pour une autre qui fut la victime d’un copain de sa sœur après avoir tué celle-ci, le plasticien s’applique à faire disparaître les cicatrices de nombreuses lacérations au cou. Ces marques la ramènent toujours dans le passé chaque fois qu’elle se voit dans un miroir, sans compter toutes les personnes qui la questionnent sur ces marques trop voyantes.

Enfin, pour la petite fille, le plasticien devra prélever un morceau de muscle de sa jambe pour lui confectionner un ligament qui pourra lui permettre d’ouvrir sa paupière toujours fermée. L’enfant a subi un terrible traumatisme avant sa naissance quand sa mère fut battue sauvagement par un conjoint qui ne voulait pas d’enfant.

Le dragon a toujours l’œil

Pour cette deuxième saison, la dragone, Danièle Henkel, sera entourée de Gaétan Frigon et François Lambert, que nous connaissons déjà, et de Serge Beauchemin qui a fait sa marque dans la revente de logiciels et d’Alexandre Taillefer, dans celui des médias et de l’informatique. Au cours des dix émissions débutant le lundi 8 avril, 20h, à Radio-Canada, «Dans l’œil du dragon» recevra des entrepreneurs à la recherche de beaucoup d’argent pour démarrer leur entreprise ou pour lui donner l’envol dont ils rêvent. Mais il faudra convaincre les cinq dragons que l’affaire vaut de l’or.

TV5 diffuse le lundi 8 avril, à 21h, le «Journal d’un médecin dans les tranchées», en suivant le Dr Lucien Laby, un des rares médecins à raconter la guerre de 1914-1918, comme il l’a vue et vécue. Alternant entre films d’archives et photos couleurs, le récit est truffé de mots tels que cuistots, blessés, bosch, morts, membres arrachés, peur, têtes éclatées, brancardiers, obus, mourir, permission, épuisement, puis victoire! Et toujours, le Dr Laby craignait de perdre ses mains si précieuses pour soigner les hommes. Documentaire de Joëlle Novic.

Sans doute mue par un désir de s’affirmer, Roxanne (Sandrine Poirier-Allard) propose à Thomas (Benoît Gouin) de l’accompagner au mariage de Bernard (Patrice Godin). En contrepartie, Bernard a trouvé le moyen d’inciter Thomas à repartir au Mali. Stéphane et Camille (Jean-François Beaupré et Bianca Gervais) détiennent enfin la preuve incriminant Lucien (Jean L’Italien) dans l’affaire du SPA. Il semble que les mensonges de Loïc (François Gervais) risquent d’être mis au jour. Dernière de la saison de «Destinées VI», le mardi 9 avril, 21h, à TVA.

À RADIO-CANADA: À «Second Regard», ce dimanche, à 13h30, on témoigne du fait que «Vivre seul» est aujourd’hui un choix plutôt qu’un mauvais sort, alors qu'environ le tiers de la population vit seul. Au tour de Dan Bigras de prendre connaissance des sentiments qu’il aura inspirés, de son vivant, à ses «amis» à «Prière de ne pas envoyer de fleurs», le jeudi 11 avril, 20h.

À TVA: «Testé sur des humains», animé par André Robitaille, accompagné de 101 dalmatiens, entreprend sa 4e saison, le lundi 8 avril, à 21h. Véronic DiCaire, Guy Jodoin, Pierre-Yves Lord, Anaïs Favron et Anthony Kavanagh tentent différentes expériences dont celle, pour Guy et Pierre-Yves, d’évaluer leur résistance aux douleurs de l’accouchement.

À RDI: son personnage de la Souris verte aura marqué de nombreux enfants aujourd’hui adultes et peut-être, parents. Elle fut aussi sorcière, femme de ménage, mairesse, alors qu’elle a failli être cantatrice puisqu’elle est soprano-colorature. On trace le portrait de sa «Personnalité», le vendredi 12 avril, 20h.

À TV5: si Christophe, 26 ans, ne peut vivre normalement comme les jeunes de son âge, c’est à cause de son obésité: il pèse plus de 325 livres. Il dit que dès l’âge de 8 ans, il était déjà en surpoids. Il opte pour l’anneau gastrique encouragé par Caroline, son amie, qui elle-même a réussi à perdre 100 livres grâce à cette opération. Mais tout n’est pas gagné pour autant à «La Différence», le mardi 9 avril, à 21h. «Miroir / L’homme face à la beauté» démontre que la beauté n’est plus l’apanage exclusif des femmes, et que les hommes sont maintenant de plus en plus interpellés par la bonne forme, la mode, la chasse aux rides. Il est d’ailleurs démontré que le pouvoir est plus facilement concédé aux personnes les plus physiquement avantagées, le mercredi 10 avril, 19h30.

À ARTV: on peut rattraper la 4e saison de «La Galère», le lundi 8 avril, à 21h.

À CINÉPOP: «Maurice Richard», avec en vedette Roy Dupuis, raconte la vie de cet emblème du hockey dont le rayonnement a largement dépassé les limites de la patinoire. Rémy Girard et Julie LeBreton sont également à l'affiche de ce drame biographique de Charles Binamé, ce samedi, à 20h.

PLUS:pc