NOUVELLES

Rene Bourque est de nouveau de retour à l'entraînement chez le Canadien

01/04/2013 02:15 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
PITTSBURGH, PA - JANUARY 20: Rene Bourque #27 of the Montreal Canadiens skates against the Pittsburgh Penguins during the game at Consol Energy Center on January 20, 2011 in Pittsburgh, Pennsylvania. (Photo by Justin K. Aller/Getty Images)

BROSSARD, Qc - De retour d'Atlanta, où il a rencontré un spécialiste des commotions cérébrales, Rene Bourque était de retour à l'entraînement avec ses coéquipiers, lundi.

L'ailier du Canadien n'a pas voulu faire le point avec la presse quant à son état de santé. On peut le comprendre: la dernière fois qu'il l'a fait, il a essuyé un recul dans sa période de récupération.

«Je me sens mieux», a-t-il tout simplement marmonné, en retirant son chandail après la séance d'entraînement facultative de l'équipe à Brossard.

L'entraîneur Michel Therrien a parlé de «bonne nouvelle» dans les cas de Bourque et du défenseur Raphaël Diaz, également incommodé par des symptômes d'une commotion.

«On voit une bonne progression. Dans les deux cas, on est sur la bonne voie», a-t-il affirmé.

Absent depuis le 23 février, Bourque a raté 17 matchs. Après avoir rejoint le groupe sur la glace pour la première fois le 20 mars, il s'était dit presque prêt à renouer avec l'action après avoir reçu le feu vert des médecins pour s'entraîner avec contacts.

Mais quelques jours plus tard, on apprenait à travers les branches que l'attaquant natif de Lac La Biche, en Alberta, avait été victime d'une rechute.

La semaine dernière, il s'est rendu à Atlanta afin de consulter le docteur Ted Carrick, celui qui a traité Sidney Crosby, des Penguins de Pittsburgh.

«Je n'ai pas parlé aux médecins, mais j'imagine que son séjour la-bas a donné de bons résultats», a dit Therrien.

Diaz, lui, ne patine toujours pas et il a raté lundi un 16e match d'affilée.

White bientôt

Outre Bourque, l'ailier Ryan White était aussi de retour avec l'équipe, lundi. White est à l'écart du jeu depuis le 21 mars en raison d'une blessure à une cheville, a-t-il précisé. Il a indiqué qu'il sera bientôt prêt à renouer avec l'action.

Le défenseur Tomas Kaberle, qu'aucune équipe n'a réclamé au ballottage en fin de semaine, s'est entraîné comme si de rien n'était. Il devait s'en douter, mais il a eu la confirmation qu'il ne figure absolument plus dans les plans d'avenir l'équipe.

«Il n'y a rien de changé dans son cas, a commenté Therrien. Tomas vit une situation particulière, je le sais, mais il agit réellement comme un professionnel. Il a une bonne attitude avec ses coéquipiers, il s'entraîne fort lors des entraînements et en gymnase, il reste en bonne forme. La situation n'est pas évidente pour lui, mais beaucoup de mérite lui revient en raison de son attitude.»

Therrien discret

À l'approche de la date limite des transactions, mercredi, Therrien s'est gardé de dévoiler une parcelle des intentions du directeur général Marc Bergevin.

«J'aime la 'chimie' de mon équipe et on répondra aux questions jeudi», a-t-il lancé, quand on lui a demandé s'il estimait avoir les atouts nécessaires afin de faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires.

Therrien a précisé que le plan initial de la nouvelle direction demeurait sensiblement le même, malgré les succès du Tricolore.

«C'est sûr que si Marc et son groupe voient la possibilité d'améliorer l'équipe, ils vont le faire. Comme ils le font depuis le début de la saison, avec les acquisitions de Michael Ryder (échange) et de Jeff Halpern (ballottage).»