NOUVELLES

Pas d'appel public à l'épargne pour le secteur minier lors du premier trimestre

01/04/2013 12:06 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le secteur minier n'a pas effectué d'appel public à l'épargne sur le TSX à Toronto, ou sur la Bourse de croissance TSXV pendant le premier trimestre pour une première fois en dix ans, indique un rapport de PricewaterhouseCoopers.

Une seule société minière a procédé à une émission d'actions évaluée à 250 000 $ à la Bourse nationale canadienne pendant les trois premiers mois de l'année, mentionne-t-on dans le rapport publié lundi.

Au total, quatre sociétés ont émis des actions sur l'ensemble des marchés boursiers pendant le trimestre, pour une somme totale de 422 millions $, ce qui comprend trois fonds de placement immobilier.

L'an dernier, 13 sociétés avaient procédé à des premier appels publics à l'épargne (PAPE) au premier trimestre — dont 12 au sein du secteur minier —, sur les marchés boursiers du pays, totalisant 20 millions $. Aucun PAPE n'avait été fait à la principale Bourse de Toronto l'an dernier.

Selon le rapport de PwC, au moins deux entreprises minières ont effectué une nouvelle inscription sur un des deux principaux marchés boursiers du pays à chaque trimestre depuis 2003.

Le dirigeant national des services de PAPE chez PcW, Dean Braunsteiner, a estimé que l'absence complète d'activités dans le secteur minier, pourtant un pilier du marché boursier du pays, était sans précédent.

M. Braunsteiner a noté que certaines sociétés minières avaient récemment sollicité du financement par emprunt, ajoutant avoir observé quelques indices permettant de croire que les fonds de capital-investissement étaient actifs dans ce secteur.

PLUS:pc