La CBC révèle l'identité des Canadiens impliqués dans une prise d'otage

Publication: Mis à jour:

LONDON, Ont. - Le service des nouvelles de la CBC dit avoir identifié les deux Canadiens qui seraient impliqués dans l'attaque terroriste survenue contre un site gazier isolé en Algérie au début de l'année.

Citant des sources anonymes, la CBC a affirmé qu'Ali Medlej et Xristos Katsiroubas, deux amis de London, en Ontario, sont les Canadiens dont les cadavres ont été découverts à la suite du carnage.

Le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a posé des questions sur les deux hommes après qu'un membre de la famille de l'un d'eux eut prévenu les autorités, en 2007. Cette personne s'inquiétait des fréquentations des deux amis.

Le reportage de la CBC ajoute que le SCRS ne surveillait pas les deux hommes, qui seraient âgés dans le milieu de la vingtaine, lorsqu'ils ont quitté le Canada pour l'Algérie, l'an dernier.

Deux autres personnes auraient accompagné Medlej et Katsiroubas lors de leur itinéraire de London jusqu'en Algérie. Mais on ignore si elles sont impliquées dans l'attaque ou même si elles sont encore vivantes.

Un porte-parole de la GRC, le sergent Greg Cox, a affirmé que l'enquête du corps policier sur les événements se poursuivait, ajoutant qu'aucun renseignement ne serait donné pour le moment.

Au moins 38 otages et 29 extrémistes avaient été tués au cours du siège de quatre jours qui avait pris fin lorsque les soldats algériens avaient pris d'assaut le site.

A la suite des événements, le premier ministre de l'Algérie avait indiqué que deux Canadiens figuraient parmi les ravisseurs, ce qui n'avait pas été confirmé par le Canada.

Les rescapés de la prise d'otages ont dit qu'au moins un des ravisseurs parlait avec un fort accent nord-américain.

Des membres de la GRC ont été dépêchés à Alger pour enquêter.

En mars, la GRC avait confirmé que deux Canadiens figuraient parmi les personnes tuées. Elle reconnaissait que, dans un cas, le cadavre reposait parmi ceux qu'on accusait d'être les ravisseurs.