NOUVELLES

La 19e édition terminée, le Bal en blanc se prépare déjà pour 2014

01/04/2013 02:01 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les adeptes de musique électronique ont été servis par la programmation du 19e Bal en blanc qui s'est terminé lundi sous le coup de midi, au Palais des congrès de Montréal.

Tout près de 15 000 fêtards ont pris part à l'événement qui a été marqué par la performance du DJ français David Guetta. Ce dernier a livré une prestation qui tout en offrant aux danseurs ses pièces les plus jouées sur la scène électronique, leur a aussi offert une série de musiques tirées de son répertoire moins populaire et plus undergound.

Selon le porte-parole Paul Gilbert, le bilan de la 19e édition est plus que satisfaisant et démontre la maturité de l'événement.

Il a aussi souligné qu'entre 20 à 25 pour cent des participants proviennent de grandes villes américaines dont Boston, New York et Philadelphie et se déplacent à Montréal en raison de la qualité de production de l'événement, année après année.

Pour cette édition, la conception visuelle avait d'ailleurs été confiée à Moment Factory, un studio montréalais qui s'est fait connaître pour ses projets en collaboration avec le Cirque du soleil, Céline Dion et Madonna.

M. Gilbert a estimé que la planification de l'environnement, qui s'était amorcée à l'automne 2012, a permis d'offrir un spectacle visuel rehaussé par l'aménagement d'une grande scène centrale pivotante, mise à contribution pour plusieurs effets spéciaux.

«Le Bal en blanc est devenu un incontournable parce que les gens savent maintenant qu'ils vont y trouver les plus grands noms du genre, dans un environnement sécuritaire et avec une qualité de production parmi les meilleures en Amérique du Nord», a résumé Paul Gilbert.

Chaque année, depuis 19 ans, le Bal en blanc s'amorce le dimanche de Pâques pour ne se terminer que le lendemain midi et déjà, l'organisation se fixe des objectifs ambitieux pour 2014, qui marquera le 20e anniversaire de l'événement.

Au chapitre de la sécurité, M. Gilbert avait peu à dire, précisant que plusieurs points de fouille avaient été aménagés pour faire en sorte d'inspecter chaque participant.

Comme ce fut le cas les années précédentes, le service de sécurité du Bal était en fonction et le Service de police de la ville de Montréal était chargé d'arrêter ceux qui avaient des stupéfiants en leur possession.

Un homme âgé de 43 ans a été arrêté à l'intérieur du Palais des congrès pour possession de cocaïne, métamphétamine, kétamine et autres drogues de performance sexuelle. Il fera face à des accusations de possession de stupéfiants.

Trente-trois personnes se sont par ailleurs vu refuser l'accès au Bal, soient 22 femmes et 11 hommes, pour possession de stupéfiants.

PLUS:pc