NOUVELLES

Irak: nette hausse du nombre de personnes tuées dans des violences en mars

01/04/2013 04:50 EDT | Actualisé 31/05/2013 05:12 EDT

Le nombre de personnes tuées dans les violences en Irak a fortement augmenté au mois de mars pour atteindre 271 morts, soit le bilan le plus élevé depuis août dernier, selon des données compilées par l'AFP.

Avec plus de 900 blessés sur la même période, ce regain de violences témoigne de l'instabilité chronique dont l'Irak continue à souffrir, dix ans après l'invasion dirigée par les Etats-Unis, et à moins de trois semaines d'élections provinciales dans 12 des 18 provinces que compte le pays.

Au total, les attaques ont fait 271 morts et 906 blessés en mars, pour la plupart des civils, selon des chiffres collectés par l'AFP auprès de sources médicales et sécuritaires. Le bilan de février était de 220 morts et 571 blessés.

En août dernier, 278 personnes avaient péri, selon les chiffres de l'AFP.

Le mois dernier, la journée la plus violente a été le 19 mars, veille du dixième anniversaire de l'invasion. Une série d'attentats visant la communauté chiite a fait 56 morts.

Les autorités irakiennes ont de leur côté également enregistré une hausse du nombre de victimes le mois dernier, mais avancent le chiffre de 163 tués et 256 blessés.

Si les violences restent quasi-quotidiennes en Irak, surtout à Bagdad, au nord et à l'ouest de la capitale, elles n'ont rien à voir avec les niveaux atteints en 2006-2008, lorsque plusieurs milliers de personnes périssaient chaque mois.

Au plan politique, le pays est embourbé dans une nouvelle crise politique dans laquelle M. Maliki est confronté à un ample mouvement de protestation de la minorité sunnite qui s'estime marginalisée.

bur-gde/mcl

PLUS:afp