NOUVELLES

Irak : au moins neuf personnes tuées dans un attentat-suicide

01/04/2013 08:57 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

Un kamikaze a fait exploser un camion-citerne rempli d'explosifs en précipitant le véhicule sur un complexe administratif de Tikrit, au nord de Bagdad, faisant au moins neuf morts et jusqu'à une trentaine de blessés.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais présente les caractéristiques des attaques menées par les insurgés sunnites, proches d'Al-Qaïda, qui cherchent à déstabiliser le gouvernement dominé par la majorité chiite.

Dans la région de Tikrit, fief du président déchu Saddam Hussein et l'une des zones les plus violentes du pays, les rebelles sunnites visent régulièrement la communauté chiite majoritaire. Une de leurs cibles de prédilection est les Sahwa, une milice formée en 2006 pour affronter le réseau extrémiste.

Cette attaque survient à trois semaines des élections provinciales qui se tiendront dans 12 des 18 provinces, le 20 avril prochain. Depuis le début de la campagne, onze candidats sunnites ont péri dans des attentats.

« Les forces terroristes qui rejettent le processus politique ont augmenté leurs activités pour causer un maximum de dégâts à l'appareil sécuritaire. Elles veulent entraver la bonne marche des élections », a affirmé un haut responsable de l'antiterrorisme irakien sous le couvert de l'anonymat.

Le mois dernier, 271 personnes ont perdu la vie dans des attentats, alors que l'Irak demeure instable plus de 10 ans après l'intervention militaire dirigée par les États-Unis contre le parti Baas de Saddam Hussein.

Selon les services de renseignement irakiens, la branche irakienne d'Al-Qaïda profiterait de la guerre civile en Syrie pour se procurer des armes et des combattants.

PLUS:rc