NOUVELLES

Syrie: exode de familles d'un quartier clé d'Alep secoué par les combats (OSDH)

31/03/2013 05:22 EDT | Actualisé 31/05/2013 05:12 EDT

Des centaines de familles fuyaient dimanche un quartier clé de la ville d'Alep dans le nord de la Syrie en raison de violents combats entre rebelles et forces pro-régime, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le quartier de Cheikh Makssoud connaît un grand mouvement d'exode après la chute d'une dizaine d'obus et la destruction de maisons", rapporte l'organisation basée en Grande-Bretagne qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires à travers la Syrie.

"Des centaines de voitures de familles ont été vues quitter le secteur", précise Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Cheikh Makssoud est un quartier à majorité kurde situé dans le nord de la ville, mais les combats qui y font rage depuis vendredi se concentrent dans la partie sunnite non kurde située dans l'est du secteur. Cette partie est stratégique car située sur une colline qui surplombe la deuxième ville de Syrie.

"De cette colline, vous pouvez voir tout Alep", précise M. Abdel Rahmane.

D'après lui, l'armée tente d'empêcher les rebelles de s'emparer de cette partie qui permet aux insurgés de mener des attaques contre les secteurs d'Alep contrôlés par le régime.

Depuis vendredi, les combats ont fait plus de 30 morts parmi les civils, les rebelles et les partisans armés pro-régime, selon l'OSDH.

Un imam pro-régime d'une mosquée dans le secteur est de Cheikh Makssoud a été assassiné dans la nuit de vendredi à samedi par des rebelles qui ont par la suite traîné son corps à terre, d'après l'organisation.

Alep est secouée depuis près de neuf mois par de violentes combats entre rebelles et armée pour le contrôle de la capitale économique de la Syrie.

Les violences à travers le pays ont fait samedi 146 morts, dont 56 civils, 56 rebelles et 34 soldats, selon l'OSDH.

ram/vl

PLUS:afp