NOUVELLES

Le pape François célèbre sa première messe de Pâques devant 250 000 personnes

31/03/2013 07:04 EDT | Actualisé 31/05/2013 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape François a lancé un appel à la paix dimanche lors de sa première fête de Pâques en tant que pontife, déplorant les conflits au Moyen-Orient et sur la péninsule coréenne après avoir célébré la messe devant plus de 250 000 personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre.

Après l'office, le Saint-Père a monté à bord de la papemobile, dont le toit avait été retiré pour l'occasion, afin d'aller se promener parmi les fidèles et partager sa joie avec eux.

Depuis son élection le 13 mars, le pape François a fait des pauvres et des souffrants sa priorité, et sa soif de paix et de justice sociale s'est reflétée une fois de plus dans le message de Pâques qu'il a livré depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre dimanche.

Comme ses prédécesseurs, il a exhorté les Israéliens et les Palestiniens à reprendre les pourparlers et à mettre un terme à un conflit qui, selon le pontife, dure déjà depuis trop longtemps.

Le Saint-Père a aussi évoqué la guerre civile en Syrie, demandant combien de souffrances il devrait y avoir encore avant que les deux camps ne trouvent une solution politique à la crise.

Il a également plaidé en faveur d'une réconciliation sur la péninsule coréenne, où la Corée du Nord affirme être en «état de guerre» avec la Corée du Sud, et dénoncé les guerres et le terrorisme en Afrique de même que ce qu'il a appelé l'esclavage du XXIe siècle, la traite d'êtres humains.

François, qui est le premier pape originaire d'Amérique latine et jésuite, a dit regretter que le monde soit encore divisé par l'avidité et l'appât du gain, et a demandé la fin des violences découlant du narcotrafic ainsi que de la dangereuse surexploitation des ressources naturelles.

Plus tôt dimanche, le pontife avait célébré la messe de Pâques devant la basilique Saint-Pierre où un autel avait été installé sous un auvent blanc.

Le Vatican avait préparé une liste de voeux en 65 langues que François n'a toutefois pas lue. Le Saint-Siège n'a fourni aucune explication, mais a déjà déclaré par le passé que le nouveau pape préférait pour le moment s'en tenir à l'italien.

PLUS:pc