NOUVELLES

Le Canada versera 13 M$ à la Jordanie pour venir en aide aux réfugiés syriens

31/03/2013 12:29 EDT | Actualisé 31/05/2013 05:12 EDT

AMMAN, Jordanie - Le Canada fournira une aide additionnelle de 13 millions $ à la Jordanie, qui accueille un important flux de réfugiés syriens.

Le ministère des Affaires étrangères, John Baird, en a fait l'annonce à l'issue d'une rencontre avec de hauts responsables jordaniens, dont le roi Abdallah, dimanche.

M. Baird a soutenu que la Jordanie occupe un rôle de premier plan dans la région, et plus particulièrement en ce qui a trait à l'aide apportée par Amman aux millions de Syriens fuyant leur pays, ravagé par une guerre civile. Il a déclaré que la générosité de la Jordanie est un «modèle à suivre pour tout le monde».

L'enveloppe fournie par le Canada aidera la Jordanie à approvisionner les besoins humanitaires et sécuritaires immédiats. On estime à environ 2000 le nombre de Syriens déferlant chaque jour en Jordanie pour chercher refuge.

Ottawa avait déjà versé une aide de 11,5 millions $ en aide à la Jordanie pour les quelque 385 000 Syriens qui ont trouvé refuge en Jordanie ces deux dernières années. Selon les Nations unies, plus d'un million de Syriens ont fui les violences qui ont cours dans leur pays, et des millions d'autres ont été forcés de se déplacer à l'intérieur des frontières de la Syrie.

Certaines voix se sont élevées pour que le Canada accueille, à l'instar de la Jordanie, plus de réfugiés syriens, et plus particulièrement ceux qui ont déjà des membres de la famille établis sur le territoire.

Mais le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a déclaré que l'élargissement des programmes de relocalisation des personnes n'était pas la bonne solution face à cette crise, bien que des responsables du ministère planchent sur un plan d'urgence pour accueillir ces Syriens si les Nations unies devaient formuler une demande en ce sens au Canada.

Par ailleurs, la fermeture de l'ambassade canadienne à Damas a nui aux efforts du Canada pour aider à reloger des réfugiés, bien que les nouveaux locaux de l'ambassade en Jordanie aient repris une certaine responsabilité dans ce dossier. M. Baird a également laissé entendre, dimanche, que la présence de la diplomatie canadienne pourrait également s'élargir à l'Irak.

«J'aimerais beaucoup voir une présence canadienne sur le terrain à Bagdad. Je crois que cela serait d'une extrême importance pour l'avenir de nos relations économiques et commerciales, de même que pour les liens entre nos peuples», a-t-il indiqué à l'émission Question Période, de la chaîne télévisée CTV.

Le ministre Baird était de passage en Jordanie dans le cadre d'une vaste tournée au Moyen-Orient, qui comprendra des arrêts aux Émirats Arabes unis, au Quatar, au Barheïn, à Chypre et en Israël.

PLUS:pc