NOUVELLES

La TVH disparaît en Colombie-Britannique

31/03/2013 05:12 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT

La Colombie-Britannique réintroduit la taxe de vente provinciale, lundi, ce qui met ainsi fin à la taxe de vente harmonisée (TVH), qui a été rejetée dans un référendum en 2011.

Ainsi, la province revient au système à deux taxes qui comprend la TPS (taxe fédérale sur les produits et services) et la TVP (taxe de vente provinciale), tel qu'il existait avant l'arrivée de la TVH.

Le chef de file des opposants à cette taxel'ancien premier ministre Bill Vander Zalm, a  d'ailleurs organisé une célébration pour souligner la fin de la TVH devant l'Assemblée législative de Victoria dimanche après-midi.  

À nouveau des craintes

Avec le retour de la taxe provinciale, certains commerçants et restaurateurs craignent que revenir à l'ancien système de taxation ait des conséquences sur les investissements liés à leur entreprise.

Ils expliquent que le retour de la taxe provinciale de 7 % aura des répercussions sur les achats de matériel commercial puisque les entreprises bénéficiaient d'une l'exemption de la TVH.

« Ce système-là ne va plus exister, donc il n'y a plus de taxes crédit et je crois que cela aura un effet assez négatif sur les investissements », soutient Daniel Poncelet, propriétaire d'une chocolaterie à Vancouver. 

Son inquiétude est partagée par Pascal Cormier, propriétaire d'un restaurant vancouvérois. « Comme commerçant, ça va me coûter plus cher pour acheter certains produits : pas des produits comme la nourriture, mais des produits comme les serviettes et les conteneurs et les affaires de même », déplore-t-il.

Le restaurateur, Michel Jacob, fait le même constat. « Maintenant, quand on va acheter des appareils pour la cuisine, c'est-à-dire qu'on achète un nouveau frigo, un nouveau four, un micro-ondes ou quoi que ce soit, c'est sûr qu'on va payer plus qu'avant », affirme-t-il.

L'instauration de la TVH, en 2010, avait entraîné de nombreuses inquiétudes chez les commerçants et restaurateurs de la province. Certains avaient d'ailleurs constaté une baisse de leur chiffre d'affaires.

PLUS:rc