NOUVELLES

Deuxième attentat suicide à Tombouctou

31/03/2013 10:02 EDT | Actualisé 31/05/2013 05:12 EDT

Tombouctou, ville historique du nord du Mali, a été le théâtre d'un autre attentat-suicide dans la nuit de samedi à dimanche.

Des soldats maliens et français affirment qu'au moins trois djihadistes (dont le kamikaze) ont été tués, en moins de 24 heures, et que cinq soldats maliens ont été blessés. Le kamikaze a actionné sa ceinture d'explosifs à l'entrée d'un camp militaire.

Du même coup, des djihadistes ont tenté d'infiltrer la ville, ce qui a mené à des affrontements avec l'armée malienne et une unité de l'armée française. Dimanche matin, des coups feu retentissaient encore, notamment au centre-ville de Tombouctou, selon des témoins.

Tombouctou, cité mythique au riche patrimoine culturel, a connu un premier attentat-suicide le 21 mars dernier. Dans cette attaque, un militaire malien avait été tué de même qu'une dizaine de combattants d'un commando islamiste, selon l'état-major français. Ce premier attentat-suicide avait été revendiqué par le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un des groupes islamistes ayant occupé le nord du Mali, en 2012.

Rappelons qu'à la fin janvier, des troupes françaises et maliennes avaient libéré de grands centres du nord du pays, dont Tombouctou. Pendant dix mois, et jusqu'en janvier, Tombouctou était contrôlée par une filiale africaine d'Al-Qaïda.

PLUS:rc