NOUVELLES

Un centre d'hébergement pour ex-détenus ferme ses portes à Québec

30/03/2013 05:48 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT
AFP

Après huit ans et demi d'existence, le Foyer Maufils de Québec, qui héberge des ex-détenus et leur vient en aide dans leur réinsertion sociale, fermera ses portes dimanche, faute de financement.

Les compressions du gouvernement fédéral dans le budget de l'aumônerie dans les pénitenciers forcent Louise Painchaud, responsable du Foyer Maufils depuis son ouverture en 2004, à mettre la clé sous la porte.

À deux ans de la retraite, Mme Painchaud se dit prête à tourner la page, mais elle s'inquiète tout de même du sort de ceux à qui elle a dédié une partie de sa vie. « Les détenus, ce n'est pas tous des gens qui sont mal intentionnés. C'est des gens malchanceux, c'est des gens qui ont des problèmes affectifs », plaide-t-elle.

Mme Painchaud croit fermement en l'utilité des établissements comme le sien. Elle considère qu'elle a pu réchapper la moitié de la centaine de détenus qui sont passés chez elle.

Un ex-détenu, qui a tenu à conserver l'anonymat, dit avoir trouvé dans le Foyer Maufils un havre de paix. Le centre d'hébergement a été « une bouée, un espoir à me donner une chance de recommencer et de reprendre ma vie en main puis de ne pas être abandonné tout simplement sur le coin d'une rue, dans une chambre, sans encadrement. »

« Si j'avais été laissé à moi-même, je ne sais pas qu'est-ce qui aurait pu arriver. Peut-être que j'aurais récidivé. Peut-être que j'aurais retombé dans des gimmick que je ne veux pu avoir dans ma vie, mais une chose est sûre, c'est qu'en venant ici, ç'a l'a évité ça », raconte celui qui a fait cinq ans de prison.

Ce dernier déplore la fermeture du Foyer Maufils et la vision du gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper quant à la réhabilitation des ex-détenus.

« On a un gouvernement fédéral qui ne croit pas à la réhabilitation des ex-détenus de la même façon que les gens qui travaillent dans le milieu la voient. Ils ont une perception qui est différente des besoins puis l'argent ne va pas nécessairement où elle devrait aller. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Des prisons devenues hôtels de luxe