NOUVELLES

Pas de funérailles nationales pour Ralph Klein

30/03/2013 02:53 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

L'ancien premier ministre de l'Alberta, Ralph Klein, n'aura pas de funérailles nationales. La famille souhaite vivre ce moment en privé.

Il y aura toutefois une cérémonie publique à Calgary pour rendre hommage à l'ancien politicien qui a succombé vendredi à une longue maladie. Les Albertains sont également invités à signer des livres de condoléances placés dans différents édifices provinciaux.

Au lendemain de sa mort, les hommages politiques se multiplient. Stephen Harper a salué ses prises de position économiques en faveur d'une austérité économique.

L'ancien premier ministre Paul Martin, qui l'a côtoyé, a souligné sa franchise et sa facilité d'entrer en contact avec les gens.

Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, abonde dans le même sens. Il ajoute que Ralph Klein était connu d'un bout à l'autre du Canada pour son « leadership ».

Quant au premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, il affirme que l'ancien premier ministre de l'Alberta était convaincu que l'amélioration de la qualité de vie des Albertains et des générations futures n'était possible que grâce à la droiture financière du gouvernement et à une économie forte.

La ministre fédérale des Travaux publics et députée d'Edmonton-Spruce Grove, Rona Ambrose, soutient pour sa part que le conservatisme fiscal de Ralph Klein est arrivé au moment où la province en avait le plus besoin. Il a eu à prendre des décisions difficiles et parfois controversées, que les Albertains ont attribuées au bon sens. Il a donc laissé en héritage des budgets équilibrés, une réduction de la dette et des mesures d'austérité, conclut Mme Ambrose.

PLUS:rc