NOUVELLES

Marlins: Mike Redmond veut enseigner la valeur de la persévérance

30/03/2013 02:12 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT

MIAMI - Même aux commandes des Lugnuts de Lansing, Mike Redmond était habité d'une passion comme gérant.

Son ami proche Mike Lowell s'est rappelé d'une conversation entre eux en 2011, peu après que Redmond ait été choisi pour diriger les Lugnuts, filiale des Jays dans le A.

«Essentiellement, il me disait qu'il trouvait son nouveau poste vraiment super, a dit Lowell. C'est très impressionnant de voir sa passion.»

Redmond est encore aussi heureux au boulot, mais le contexte est bien différent. Il est l'un des six nouveaux gérants dans le baseball majeur cette année, ayant remplacé Ozzie Guillen aux commandes des Marlins de Miami.

«Les choses ont beaucoup changé mais de belle façon, dit Redmond, ancien receveur réserviste dans les majeures. Quand j'ai pris ma retraite en 2010, c'était ça mon but, de revenir dans les majeures. Les Marlins m'ont donné une très belle opportunité, et je vais leur donner tout ce que j'ai.»

Redmond hérite d'une formation diminuée après que la direction ait fait passer la masse salariale de 90 à 40 M $, et les observateurs voient les Marlins au dernier rang de leur section.

«Personne ne croit en nous, a dit Redmond, 41 ans. Nous allons aller sur le terrain et essayer de montrer qu'ils ont tort.»

Walt Weiss (Colorado), Bo Porter (Houston), John Farrell (Boston), Terry Francona (Cleveland) et John Gibbons (Toronto) sont les autres qui ont de nouvelles fonctions.

Tous les nouveaux gérants ont joué dans le baseball majeur mais celui avec la meilleure moyenne au bâton a été Redmond, longtemps vu comme quelqu'un qui a dû travailler plus fort que les autres pour montrer qu'il avait sa place.

Redmond a frappé pour ,287 en 13 saisons avec les Marlins, les Twins et les Indians, après que ses ennuis dans les mineures aient amené les Marlins à suggérer que peut-être que ce serait mieux pour lui de s'orienter dans un autre domaine.

Redmond reconnaît qu'il est passé près de se retirer avant de finalement accéder aux grandes ligues, à la mi-vingtaine. Lors du premier jour du camp d'entraînement cette année, il a partagé son parcours avec ses nouveaux joueurs.

«Je leur ai rappelé qu'à mon premier match dans les majeures j'ai été trois en trois avec un circuit, au cas où ils ne le sauraient pas, a dit Redmond avec le sourire. Il y a beaucoup de ces gars-là qui ne m'ont sans doute pas connu comme joueur. Mais c'est une bonne histoire à raconter, n'est-ce pas? Ça montre la valeur de la persévérance au baseball.»

PLUS:pc