NOUVELLES

Israël commence à acheminer du gaz à partir d'un gisement sous-marin

30/03/2013 04:58 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT

Israël a annoncé samedi avoir commencé à acheminer du gaz de son principal gisement sous-marin vers ses côtes, ce qui devrait permettre à l'Etat hébreu, selon des responsables, de réduire sa dépendance à l'étranger pour ses importations de gaz.

Dans un communiqué, le ministère de l'Energie et de l'Eau a indiqué que le "gaz naturel a commencé à être acheminé du gisement de Tamar jusqu'à une nouvelle plateforme de production navale près de Ashdod, depuis laquelle il atteindra en 24h la station d'Ashdod", la cité du sud d'Israël.

Le gisement de Tamar, qui dispose de réserves s'élevant jusque 238 milliards de m3, est située à 130 km au large de la cité portuaire de Haïfa, sur la Méditerranée.

Dans un communiqué, le ministre de l'Energie et de l'Eau Silvan Shalom a salué cet événement qui marque selon lui "le jour de l'indépendance énergétique pour Israël".

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a jugé, également dans un communiqué, qu'il s'agissait d'un "grand jour pour l'économie israélienne" et que la population en tirerait les bénéfices.

Découvert en 2009, le site de Tamar est conjointement exploité par le géant américain Noble Energy et par trois compagnies israéliennes -- Delek, Isramco et Dor Alon.

Jusqu'à 2011, Israël importait 43% de son gaz d'Egypte. Mais le gazoduc par lequel l'Egypte approvisionne Israël et la Jordanie, qui traverse la péninsule du Sinaï, est saboté très régulièrement depuis le soulèvement contre Hosni Moubarak en février 2011, ce qui perturbe les importations.

Israël compte ainsi sur ses découvertes gazières pour limiter sa dépendance énergétique envers l'étranger.

jjm/hj/vl

PLUS:afp