NOUVELLES

Egypte: le procureur général va faire appel d'une décision pour le remplacer

30/03/2013 12:58 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT

Le procureur général égyptien Talaat Abdallah a affirmé samedi qu'il allait faire appel d'une décision de justice appelant au retour de son prédécesseur, limogé par le président islamiste Mohamed Morsi, a rapporté l'agence de presse officielle Mena.

M. Abdallah a estimé que cette décision de justice annulant le limogeage de son prédécesseur, Abdel Meguid Mahmoud, par le chef de l'Etat "ne doit pas être appliquée", et qu'il allait "suivre les étapes légales pour faire appel", a indiqué la Mena.

M. Morsi, issu des Frères musulmans, avait démis M. Mahmoud de ses fonctions en novembre dans une "déclaration constitutionnelle" et l'avait remplacé par Talaat Abdallah.

La cour d'appel du Caire a ordonné mercredi l'annulation de ce limogeage et le retour de Abdel Meguid Mahmoud à son poste. Ce dernier a indiqué qu'il n'avait pas encore décidé de revenir ou non à ses anciennes fonctions.

"Cette décision fait que nous avons deux procureurs généraux. La solution serait qu'une cour supérieure, comme la Cour constitutionnelle, tranche", a estimé un avocat, Khaled Abou Bakr.

Abdel Meguid Mahmoud avait été nommé du temps du président déchu Hosni Moubarak. Il était accusé par les militants de la révolte de 2011 d'être à l'origine de l'insuffisance des preuves présentées par le Parquet dans les procès des responsables de l'ancien régime.

La nomination de Talaat Abdallah, accusé d'être pro-Frères musulmans, avait provoqué une levée de boucliers chez les magistrats, qui avaient dénoncé une ingérence de l'exécutif dans les affaires de la justice.

Le jugement de mercredi pourrait provoquer une nouvelle épreuve de force entre la présidence et le pouvoir judiciaire, dont les relations sont déjà tendues.

se/tg/vl

PLUS:afp