NOUVELLES

Accélérations involontaires: Ford juge les expertises peu "fiables"

30/03/2013 10:12 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT

Le constructeur automobile Ford, visé aux Etats-Unis par une plainte de consommateurs pour des problèmes d'accélérations involontaires, a estimé samedi que les expertises des plaignants étaient peu "fiables" et "scientifiques".

"Le travail de la NHTSA (l'agence de sécurité routière américaine, ndlr) est bien plus scientifique et fiable que celui effectué par des avocats spécialistes des blessures corporelles et leurs experts rémunérés", a déclaré un porte-parole du constructeur américain dans un courriel à l'AFP.

Vendredi, des consommateurs de 14 Etat américains ont déposé une plainte en nom collectif visant certains modèles de Ford et réclamant l'indemnisation d'"environ un million d'acheteurs et de conducteurs".

Selon le communiqué des plaignants, les véhicules Ford équipés d'un système de contrôle électronique peuvent "présenter des accélérations involontaires" et "Ford a admis que certains de ses véhicules présentaient ce problème".

Le porte-parole du constructeur a reconnu que "dans des situations rares", des éléments liés aux voitures (tapis au sol, problèmes mécaniques...) avaient pu "interférer" avec le processus d'accélération mais a affirmé que les services d'entretien avaient "réglé" ces problèmes.

A partir de l'automne 2009, le numéro un mondial, le japonais Toyota, avait rappelé environ 10 millions de véhicules dans le monde pour un problème similaire d'accélérations involontaires ou de pédale de frein se coinçant, défauts qui ont écorné son image de qualité sans reproche et pesé sur ses ventes en 2010 et 2011.

jt-ved/mdm

PLUS:afp