NOUVELLES

17 morts et des dizaines de disparus après l'effondrement d'un immeuble en Tanzanie

30/03/2013 03:31 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

L'effondrement d'un immeuble en construction vendredi à Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, a fait au moins 17 morts, selon le bilan officiel des autorités. 18 personnes ont été extirpées vivantes des décombres.

« Les secours se poursuivent, mais nous avons peu d'espoir de retrouver quiconque vivant », a affirmé le préfet de la région, Saidi Mecky Sadicky. Il estime qu'au moment de l'effondrement de l'immeuble de 12 étages, « une soixantaine de personnes se trouvaient sur le site, principalement des ouvriers, mais aussi des enfants qui jouaient et des vendeuses de rue. »

Officiellement, une vingtaine de personnes sont toujours portées disparues. Aucun survivant n'a été retrouvé depuis vendredi après-midi.

De son côté, le chef de police de Dar es Salaam, Suleiman Kova, a indiqué qu'il était trop tôt pour déterminer les causes de l'accident. Il a toutefois promis au président tanzanien Jakaya Kikwete, qui s'est rendu sur les lieux vendredi après-midi, que « le propriétaire de l'immeuble devra assumer ses responsabilités. »

Selon des sources policières, plusieurs personnes ont déjà été arrêtées et interrogées en lien avec cette catastrophe.

De nombreux témoins sur les lieux ont attribué l'accident au non-respect des réglementations et au manque de contrôle des autorités. Rachid Abdallah, un habitant de Dar es Salaam, croit que « les autorités municipales ne font pas respecter sérieusement les règles en matière de construction et de logement. »

PLUS:rc