NOUVELLES

Richard Griffiths, l'oncle Vernon de Harry Potter, s'est éteint

29/03/2013 10:29 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

LONDRES - Richard Griffiths, polyvalent acteur britannique qui a prêté ses traits à l'antipathique oncle Vernon dans les films de la série «Harry Potter», a rendu l'âme jeudi à l'âge de 65 ans.

Le comédien a succombé à des complications survenues à la suite d'une chirurgie cardiaque à l'hôpital universitaire de Coventry, dans le centre de la Grande-Bretagne, a précisé vendredi son agent, Simon Beresford.

Il a rendu hommage à Richard Griffiths, qu'il a décrit comme un «homme remarquable» et l'un des «meilleurs acteurs» britanniques.

Richard Griffiths était reconnu comme l'un des plus grands acteurs de théâtre de la Grande-Bretagne, mais il a également joué dans des dizaines de longs métrages et de séries télévisées.

L'un de ses rôles les plus marquants aura sans contredit été celui de l'oncle Vernon, le tuteur bourru du héros de la franchise de films, le sorcier Harry Potter. Il avait déclaré aimer ce rôle, car cela lui donnait le «droit de me montrer exécrable avec les enfants».

Mais l'acteur qui a campé le rôle du jeune sorcier, Daniel Radcliffe, se rappelle surtout de la gentillesse de Richard Griffith, se disant «fier» d'avoir connu cet acteur au sens de l'humour redoutable.

«Richard a été à mes côtés pour les deux moments les plus importants de ma carrière: il était là en 2000 lorsque j'ai joué Harry pour la toute première fois, et comme j'étais nerveux, il m'avait aidé à me sentir plus à l'aise. Sept ans plus tard, nous étions tous les deux de la troupe d''Equus', et j'étais terrifié de devoir jouer pour une première fois dans une pièce de théâtre. Ses encouragements et son humour avaient fait de cette expérience un vrai bonheur.»

Le dernier grand rôle de Richard Griffiths au théâtre remonte à l'année dernière, alors qu'il a donné la réplique à Danny DeVito dans une nouvelle production de «The Sunshine Boys», de Neil Simon. Les deux acteurs devaient reprendre leur rôle plus tard cette année à Los Angeles.

Richard Griffiths avait remporté un prix Olivier à Londres puis un Tony à Broadway pour son interprétation du professeur gai dans la pièce «The History Boys», un rôle qu'il a aussi repris en 2006 dans une adaptation au cinéma.

Le Britannique est né en 1947 à Thornaby-on-Tees, et le fait que ses parents aient été sourds et muets a contribué, selon les metteurs en scène avec qui il a travaillé, à développer un sens de l'écoute exceptionnel, de même qu'une aptitude remarquable à communiquer avec son corps.

«La première langue qu'il a apprise, c'est celle des signes. Du coup, sa capacité à écouter les gens aussi bien avec ses oreilles qu'avec ses yeux est tout simplement incroyable», avait déclaré en 2008 la metteure en scène de la pièce «Equus», Thea Sharrock.

Il laisse dans le deuil son épouse Heather Gibson.

PLUS:pc