NOUVELLES

Plainte en nom collectif contre Ford pour des accélérations involontaires

29/03/2013 07:05 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Le constructeur automobile américain Ford fait l'objet d'une plainte en nom collectif de la part de consommateurs de 14 Etats américains, qui accusent ses voitures de défauts provoquant des accélérations involontaires dangereuses.

La plainte en nom collectif a été déposée vendredi devant un tribunal fédéral de Virginie occidentale (est des Etats-Unis) par le cabinet d'avocats Grant & Eisenhofer, au nom des consommateurs de 14 Etats, indique le cabinet dans un communiqué.

Elle réclame l'indemnisation d'"environ un million d'acheteurs et de conducteurs ayant acquis en location ou vente des véhicules Ford fabriqués entre 2002 et 2010".

Selon le communiqué des plaignants, "les véhicules Ford équipés d'un système de contrôle électronique peuvent présenter des accélérations involontaires" et "Ford a admis que certains de ses véhicules présentaient ce problème".

Elle affirme aussi que, "bien que Ford ait installé un système de freinage d'urgence dans ses véhicules en Amérique du nord à partir de 2010, il n'a pas mis en place une solution compensant l'absence d'un tel système sur les véhicules plus anciens et n'a pas averti les conducteurs de l'absence d'un tel système".

Un porte-parole de Ford n'a pas répondu aux demandes de commentaires de l'AFP.

A partir de l'automne 2009, le numéro un mondial, le japonais Toyota, avait rappelé environ 10 millions de véhicules dans le monde pour un problème similaire d'accélérations involontaires ou de pédale de frein se coinçant, défauts qui ont écorné son image de qualité sans reproche et pesé sur ses ventes en 2010 et 2011.

ved/are

PLUS:afp